Les JO commencent maintenant

  • Les JO commencent maintenant
    Les JO commencent maintenant
Publié le , mis à jour

Les équipes de France à VII débutent enfin leur saison ce week-end à Dubaï, première étape du circuit mondial. Après trois mois de préparation intensive, c’est le coup d’envoi d’une année particulière puisqu’elle se terminera avec les jeux Olympiques de Rio en août.

Enfin ! Après plus de trois mois de préparation, il était temps de lâcher les chevaux. Car mis à part un tournoi « amical » disputé en Espagne, les Tricolores ont dû trouver le temps long avant de prendre l’avion pour Dubaï, première étape du circuit mondial, qui marque le coup d’envoi d’une saison extraordinaire avec les jeux Olympiques de Rio en point de mire.

Les Français ont effectué une préparation en conséquence, notamment sur le plan physique, avec quatre semaines d’une rare intensité. Et pour le capitaine Terry Bouhraoua, les jeux Olympiques débutent ce week-end à Dubaï : « Tout le monde pense qu’il peut se passer des trucs de fou sur le tournoi Olympique. Moi, je pense qu’au rugby à VII, il n’y aura pas réellement de surprises. Les meilleures équipes du circuit mondial seront les meilleurs des jeux Olympiques. Il est donc capital de faire des bons résultats sur les World Series pour arriver à Rio avec des certitudes. Si on y arrive, en se disant, peut-être que l’on peut faire une surprise, c’est un peu maigre dans un sport collectif. » L’ambition est claire à Dubaï : se positionner dans les nations capables de jouer les premiers rôles. Bien sûr, l’opposition face à la Nouvelle-Zélande en poule ne sera qu’un test mais il sera important « de faire comprendre aux États-Unis et au Portugal que nous serons difficiles à battre cette saison ».

Marjorie Mayans : « Il faut bien lancer notre saison »

Chez les filles, Marjorie Mayans tient un discours similaire : « Nous y allons pour le remporter sans avoir de pensées sur le reste de l’année ou sur les jeux Olympiques. Nous n’avons pas une poule simple avec la Nouvelle Zélande, la Russie et le Brésil. Il faut bien lancer notre saison et un résultat à Dubaï nous permettra de continuer à travailler dans la sérénité. C’est clair que nous avons les jeux dans un coin de la tête mais c’est encore très loin. Il peut se passer beaucoup de choses surtout en rugby à VII. Ne galvaudons pas ce début de saison. Nous nous sommes préparées plus durement que les autres saisons mais le plus important aujourd’hui, c’est Dubaï et pas Rio ! » Les filles ont fait une halte à Doha la semaine dernière pour s’acclimater à la chaleur du Golfe et arriver dans les meilleures conditions alors que les garçons se sont rendus à l’Insep pour profiter de la thermo-training-room. Une chambre chaude d’une dizaine de mètres carrés permettant de reproduire les conditions de température et d’hygrométrie de Dubaï. Tout est fait pour lancer cette saison sous les meilleurs auspices.

Nicolas Augot
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?