• Le leader bousculé
    Le leader bousculé
Publié le / Modifié le
Pro D2

Le leader bousculé

Indisciplinés, bousculés en mêlée, les Lyonnais se sont imposés dans la douleur face à des Bayonnais sans complexe qui n’ont pas volé le point de bonus défensif.

Par Sébastien Fiatte

Lyon 29 - 27 Bayonne

Résumé

Bayonne rentrait sans complexes dans la rencontre. Méret donnait le score sur pénalité et Rouet se faufilait pour l’essai. Mais Lyon est une machine imperturbable. Une interception d’Arnold, la puissance de Paea et la vitesse de Regard lui permettait de passer en tête à la pause (20-13). En deuxième mi-temps, Bayonne se heurtait à un mur et Brett passait trois pénalités pour assurer le succès lyonnais. Lovobalavu relançait le match à un quart d’heure de la fin sur un exploit personnel. À la sirène, les Bayonnais se voyaient récompenser de leurs efforts avec un essai de pénalité sanctionnant l’indiscipline adverse. Ils repartent avec un point de bonus défensif amplement mérité.

Le fait du match

Entre la trentième et la quarantième, les Lyonnais ont écopé de trois cartons jaunes infligés à Tuifua (30e), Basson (38e) et Du Preez (40e). À treize pendant dix minutes, ils ont réussi à n’encaisser aucun point même s’ils ont flirté avec l’essai de pénalité. Au contraire, ils ont réussi à marquer trois points. En cherchant à gagner du temps en jouant au ras, ils récupérèrent une pénalité convertie par l’ancien Bayonnais, Stephen Brett.

L’action du match

Il s’était fait discret jusque-là. Alors que le Lou semblait s’acheminer vers un succès tranquille, Lovobalavu a relancé le match grâce à un exploit personnel. Sur une action qui semblait anodine, il se faufilait dans la défense adverse dans les trente derniers mètres pour marquer le deuxième essai bayonnais au nez et à la barbe de Lyonnais attentistes, permettant à son équipe de revenir à neuf longueurs (20-29. 67e)

L’homme du match

Auteur de son douzième essai après une interception sur une passe de Thiery, Toby Arnold a permis à Lyon, alors mené, de lancer son match. Surtout, l’ailier néo-zélandais est passé avec bonheur à l’arrière après la sortie sur blessure de Jérome Porical, rappelant qu’il n’était pas qu’une machine à marquer.

Fiche technique

Lyon 29 - 27 Bayonne

À Venissieux (Matmut Stadium) - jeudi 19 heures - 7 548 spectateurs.

Arbitre : M. Datas (Armagnac-Bigorre)

Évolution du score : 0-3, 0-6, 3-6, 8-6, 8-13, 15-13, 20-13 (mt), 23-13, 26-13, 29-13, 29-20.

Lyon : 3E Arnold (14e), Paea (22e), Regard (26ee); 1T Porical (22e); 4P Porical (12e), Brett (47e, 57e, 62e). Cartons jaunes : Tuifu'a (30e), Basson (38e), R. Du Preez (40e).

Bayonne : 3E Rouet (18e), Lovobalavu (67e), de pénalité (80e+1); 3T, 2P (3e, 10e) Méret. Carton jaune : Peikrishvili (62e).

Lyon 15. Porical (21. Bonnefond 48e); 14. Arnold, 13. Paea, 12. Regard, 11. Nalaga ; 10. Brett, 9. Figuerola (20. Lorée 68e) ; 7. Puricelli (cap.), 8. Fourie (17. Buckle 40e-47e, 19. Fearns 55e), 6. Bonnaire ; 5. Basson (18. Ghezal 53e), 4. Tuifu'a ; 3. Attoub (23. Tui 64e), 2. Paulo (16. Fizpatrick 68e), 1. R. Du Preez (17. Buckle 55e). Non entré en jeu : 22. Gondrand

Bayonne 15. Thiery ; 14. Laveau, 13. Fuster, 12. Lovobalavu, 11. Jané ; 10. Méret, 9. Rouet (cap.) (20. Cassang 65e) ; 7. Marmouyet (3. Choirat 65e-71e), 8. Van Lill (19. Horn 64e), 6. Macome (21. Haare 57e) ; 5. Taele (18. Huete 55e), 4. Gayraud ; 3. Choirat (23. Peikrishvili 61e), 2. Van Vuuren (16. Labouyrie 61e), 1. Fainga’anuku (17. Iguiniz 48e). Non entré en jeu : 22. Hegarty.

Les meilleurs A Lyon, Paea, Arnold, Brett, Bonnaire, Fourie ; à Bayonne, Rouet, Van Lill, Taele, Choirat, Lovobalavu.

Les buteurs Porical : 1T/3, 1P/1; Brett : 3P/4. Méret : 3T/3, 2P/3, 0DG/1.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir