Escouteloup « Notre budget ne nous permet pas d’envisager le ProD2 »

  • Escouteloup « Notre budget ne nous permet pas d’envisager le ProD2 »
    Escouteloup « Notre budget ne nous permet pas d’envisager le ProD2 »
Publié le , mis à jour

À 15 heures dimanche, les joueurs de Limoges (3e) affronteront les coleaders du championnat : Lille. Après avoir battu Vannes (coleader) et Tulles (derby) c’est un nouveau gros match qui attend les joueurs de Nicolas Escouteloup. Interview.

Comment préparez-vous ce choc ?

On préparait déjà la semaine dernière un match à haute intensité, puisqu’on disputait le derby contre Tulles. Et en remportant cette rencontre (17-32) on a préparé de la meilleure des manières ce match face au leader lillois. Mais nos joueurs savent qu’ils reçoivent l’ogre de la poule donc on n’a même pas besoin de leur rappeler. Les troupes sont prêtes à recevoir Lille.

C’est difficile, mais si vous deviez choisir entre le match contre le leader et le derby, lequel remporteriez-vous ?

Si on devait vraiment choisir ? Évidemment qu’on préférerait remporter celui contre Lille. On a déjà gagné celui de Tulles donc désormais on va se donner le droit de gagner les deux (rire).

Après celle face à Vannes, une victoire face à Lille vous placerait-elle parmi les favoris du championnat ?

Non je ne pense pas. Ça n’est pas simplement en battant les leaders qu’on prend l’habit du favori. C’est aussi les ambitions qui permettent de déterminer les favoris du championnat. Et contrairement à Vannes et Lille, nous n’avons pas posé de dossier d’accession. Je pense donc que notre bon classement de début décembre ne fait pas de nous des favoris cette saison.

Mais alors quels sont vos objectifs cette saison ?

De gagner un maximum de matchs. Notre budget ne nous permet pas, pour le moment, d’envisager une accession à l’échelon supérieur. C’est pour ça d’ailleurs qu’on a fait le choix de ne pas poser de dossier. Donc notre objectif c’est de remporter plus de matchs que la saison passée et de mieux terminer au classement : c’est-à-dire une troisième place et un huitième de finale contre Auch. À l’époque on avait déjà Lille dans la poule, qui nous avait battu à domicile. Donc forcément les mecs sont revanchards. Ils voudront s’imposer ce week-end. Puis l’année passée nous n’avions pas gagné ni face à Lille ni face Nevers donc on voudrait s’imposer cette saison face à Lille étant donné qu’on a déjà battu Vannes.

Et pour vous, qui de Lille ou de Vannes est la meilleure équipe ?

(rire) Je ne veux pas me prononcer avant d’avoir joué les deux équipes. Ce qui est sûr c’est que ce sont deux équipes qui se ressemblent beaucoup et qui prônent un jeu de mouvement intéressant.

Avez-vous vu la vidéo des joueurs Lillois ? Où, en chanson, ils résument leur situation depuis quelques mois avec le refus d’accéder en ProD2 ?

Oui j’ai vu ça sur les réseaux sociaux. Je regarde ça d’un œil un peu interloqué. On les a vus obtenir leur accession sur le terrain et la saison suivante on joue à nouveau contre eux, c’est surprenant. Après je ne connais pas tous les tenants et les aboutissants donc je ne me permettrais pas de juger. Nous, on regarde ça d’un œil extérieur je pense que les joueurs sont pris en otage. C’est regrettable. Cette division est faite de budgets complètement différents. Les clubs n’ont rien à voir les uns avec les autres et comme la fédération a pris le parti d’assainir les finances des clubs de fédérale 1 et 2 mais également de la ProD2 on arrive à subir de mauvaises surprises. Les joueurs se sont engagés dans un projet où leurs dirigeants n’ont pas forcément été au niveau. Donc forcément on est attentifs et, de près ou de loin, on soutient les Lillois. En arrivant dans un club on ne peut pas à chaque fois demander la santé financière du club. Donc on fait confiance, à tort parfois, et on est parfois mis devant le fait accomplit. Il ne faut pas oublier qu’ils ont une vie de famille, parfois des enfants, des emprunts et c’est forcément préoccupant. Après dimanche quand on rentrera sur la pelouse on ne pensera plus à ça. Lille sera notre adversaire et on voudra faire tomber le leader. Sportivement ils sont meilleurs que nous et on voudra s’imposer. Donc on rentrera sans aucun état d’âme dimanche. Mais ces dysfonctionnements, en fédérale 1, laisse un peu penser que les règles sont mal faites. Mais de manière générale on doit faire avec et on fera le bilan pour Lille comme pour nous en fin de saison. Propos recueillis par Pierrick Ilic-Ruffinatti

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?