Lille : envers et contre tout

  • Lille : envers et contre tout
    Lille : envers et contre tout
Publié le / Mis à jour le

Cette semaine, notre site vous propose un focus sur le choc de la poule 2 de Fédérale 1 qui opposera Limoges, troisième provisoire, au leader lillois. Les Nordistes, qui semblent irrésistibles en ce début de saison malgré une actualité agitée en coulisse, feront-ils tomber Limoges dans son antre ?

Et dire que certains osent avancer l’excuse des problèmes extra-sportifs et autres remous administratifs pour expliquer des contre-performances… Une excuse qui ferait à coup sûr bien marrer les valeureux Lillois qui, en dépit d’une crise sans précédent secouant leur club, réalisent un début de saison presque parfait. Montée invalidée, marathon judiciaire, projet de reprise avancé puis avorté, dirigeant qui claque la porte du club, recrues reparties aussitôt qu’elles sont arrivées… Peu d’équipes auraient survécu à pareilles secousses. Mais aussi incroyable que cela puisse paraître, elles ne semblent pas faire vaciller les Nordistes qui, depuis la reprise, n’en finissent plus d’impressionner. Jugez plutôt : après un départ en boulet de canon avec quatre victoires de suite (dont deux à l’extérieur, à Bergerac et à Tulle), les Lillois ont été stoppés par une courte défaite à domicile concédée contre Saint-Médard (17-18). Remontés comme des pendules, les Nordistes ont lavé l’affront en rossant Saint-Nazaire la semaine suivante : 50-0, score sans appel. Depuis, ils n’ont pas connu la défaite, enchaînant une victoire à Langon et à une autre à domicile contre Libourne.

Limoges, prochaine victime ?

En résumé, les Lillois prouvent de façon magistrale que le secteur sportif peut, à condition que les joueurs l’aient unanimement décidé, être préservés des autres problèmes extra-sportifs. Mieux, ils préfèrent tourner ces derniers en dérision par des vidéos humoristiques dans lesquelles ils ont réécrit les grands standards de la chanson française pour exorciser leurs maux. Mais sur le terrain, les Lillois ne font rire personne. Surtout pas les packs adverses, car le leur est particulièrement impressionnant. Dans le sillage d’une première ligne Aho-Dienst-Pretkowski, les Nordistes ont concassé leurs adversaires. Derrière cette première ligne de golgoths, les troisième ligne Sordia et Leblon (numéro huit et capitaine) s’en sont donnés à cœur joie. Non pas par leur puissance brute, car aussi étonnant que cela puisse paraître ces deux joueurs ne dépassent pas les 90 kg, mais par leur activité débordante. Les Lillois conserveront-ils leur fauteuil de leader ? Pendant qu’ils croiseront le fer avec Limoges, troisième, le dauphin vannetais (avec qui il est à égalité de point) se déplace à Bergerac, lanterne rouge. Simon Valzer

Simon Valzer
Voir les commentaires
Réagir