Pau – Racing : peuvent mieux faire…

  • Pau – Racing : peuvent mieux faire…
    Pau – Racing : peuvent mieux faire…
Publié le , mis à jour

Au sortir d’un match plus que cadenassé ce vendredi soir, Palois et Racingmen semblaient plutôt satisfaits de s’être séparés sur un match nul (15 – 15) et un partage des points au classement. Même si chacun reconnaît que la victoire est à portée de main pour des raisons différentes.

Grâce à une pénalité inscrite par Samuel Marques lors de la dernière minute du match, les Palois ont décroché un match nul à domicile et deux points précieux au classement. C’est d’ailleurs un David Aucagne, entraîneur de la défense, plutôt satisfait que l’on a retrouvé en fin de match : « Je tiens à remercier tous les joueurs ce soir pour leur solidarité et leur abnégation. » Les Palois semblaient donc se contenter du résultat et en tirer de nombreux points positifs à l’image de Thibault Daubagna, jeune demi de mêlée, auteur de neuf points ce vendredi soir : « C’est un match nul, contre l’une des meilleures équipes d’Europe, donc pour moi personnellement c’est un résultat rassurant. D’autant plus que ces dernières semaines on nous a critiqué sur le fait qu’on voulait jouer large-large, mais on a bien vu qu’en développant ce jeu on peut inquiéter n’importe qu’elle équipe. L’autre point positif, c’est que nous n’avons pas pris d’essai même réduits à 14. » Après plusieurs sorties difficiles, les Palois semblent donc avoir retrouvé des couleurs, avec une conquête redoutable notamment en première mi-temps et une belle troisième ligne. Ce n’est pas le jeune talonneur Mehdi Boundjema, l’un des meilleurs Béarnais hier soir, qui vous dira le contraire même s’il nous a avoué ressentir un léger goût d’inachevé : « Ce sont deux points qui font du bien ! La défense, travaillée avec David Aucagne les semaines précédentes et l’état d’esprit ont été deux gros points positifs. On peut construire quelque chose là-dessus. Après, très honnêtement, cela m’énerve un peu, j’aurais voulu une victoire, même courte (rires). » Et cette victoire aurait pu se produire en fin de match, alors menés 12 – 15, les Palois se sont lancés à l’assaut de l’en-but francilien, et se sont montrés dangereux avec l’entrée de Colin Slade notamment. L’essai de la victoire n’était pas loin. Les Palois se contenteront d’une pénalité et des deux points du match nul.

Des Racingmen fades, mais leaders provisoires

Deux points du match nul qui permettent aux visiteurs du soir, les Racingmen, de s’emparer provisoirement de la première place du championnat. Menés et relativement dominés, en première mi-temps, l’entrée de la première ligne remplaçante (Ben Arous – Chat – Tameifuna) a fait beaucoup de bien à l’équipe francilienne. Qui au gré des pénalités réussies par Machenaud se sont emparés du score. Ils auraient pu sérieusement envisager la victoire, mais ont toutefois manqué de réalisme et de simplicité dans leur jeu, pour achever le travail en allant marqué un essai et ce, alors même qu’ils ont été en supériorité numérique pendant dix minutes. A l’image de ce début de saison, le Racing 92 ne brille pas, mais il ne perd que très rarement. Henry Chavancy en convenait : « On prend des points ce soir. On aurait signé d’avance pour ces deux points, car nous sommes leaders provisoires. En revanche, on ressent un sentiment un peu mitigé, car nous aurions pu gagner, mais nous avons manqué de réalisme et la discipline n’a pas été au rendez-vous ce soir. Donc on reste un peu sur notre faim ce soir. Toutefois, face à des Palois rudes dans les rucks et dans le combat, on va s’en contenter. Et il faut d’ailleurs leur rendre hommage. » M. L.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?