Toulouse se bonifie

  • Toulouse se bonifie
    Toulouse se bonifie
Publié le , mis à jour

Le Stade toulousain a fait le nécessaire ce samedi soir face à Oyonnax. Avec trois essais dont un doublé de Gray, ils empochent le bonus offensif.

Toulouse – Oyonnax 27-3

Par Justine Esteve

 

Le résumé du match

Ce sont les Oyomen qui ont très vite ouvert le score dans ce match grâce au pied de Régis Lespinas. Une pénalité qui a très vite fait réagir les Toulousains. Dès le renvoi, les hommes d’Ugo Mola se sont emparé du ballon et l’ont très peu lâché. Au bout d’une longue séquence, les Haut-Garonnais franchissaient la ligne d’en-but et creusaient l’écart. Après cela, ils ont dominé Oyonnax dans beaucoup de secteur de jeu, notamment la mêlée, ce qui a permis à Bézy de passer des points au pied. Malgré tout, alors que Ma’afu sortait pour dix minutes suite à une faute au sol, les Toulousains ne profitaient pas de cette supériorité numérique. Pourtant dominateur, Toulouse n’est pas encore à l’abri au moment de regagner le vestiaire. La deuxième période commençait très bien pour Toulouse puisque Gray trouvait une nouvelle fois la faille dans la défense pour s’offrir un doublé. Quelques instants plus tard, c’est Luke McAlister qui franchissait la ligne pour la troisième fois en offrant le bonus offensif à son équipe. Malgré tout, la deuxième période etait beaucoup plus décousue. La défense toulousaine a tout de même bien tenu de longues minutes alors que les Oyomen étaient tout près de la ligne. Finalement le Stade Toulousain s'en sort sans encaisser d'essai et conserve son bonus offensif.

L’essai du match

Après la pénalité de Lespinas qui ouvrait le score, les Toulousains ont mis la main sur le ballon. Après un bon moment passé dans le camp oyonaxien, Luke McAlister tapait une chandelle sous laquelle se trouvait Florian Fritz. Ballon en main, le centre avançait mais était stoppé à cinq mètres de la ligne d’en-but. Heureusement, Tala Grey était en soutien et personne n’était là pour l’arrêter. Le troisième ligne toulousain aplatissait entre les perches, ce qui aida son demi de mêlée pour la transformation.

Le tournant du match

Après le troisième essai toulousain, Oyonnax a joué une longue séquence tout près de la ligne d’en-but toulousaine. En vain. La défense bien en place des locaux leur a permis de se sortir de leur camp et d ‘éviter de prendre un essai, qui leur aurait fait perdre le bonus offensif. 

L’homme du match

Talaleley Gray est le Toulousain qui a été le plus en vue lors de cette rencontre. Auteur d’un doublé, le troisième ligne australien a, en plus, beaucoup pesé dans le jeu de son équipe en franchissant à plusieurs reprises la ligne défensive des Oyomen.

La fiche technique

A Toulouse – Samedi à 20h45 – 10 503 spectateurs

Arbitre : M. Descottes

Evolution du score : 0-3, 7-3, 10-3, 13-3 (MT) ;  20-3, 27-3

Toulouse : 3 E Gray (8e, 52e), McAlister (59e), 3T Bezy (8e, 52e, 59e), 2P Bezy (15e, 29e).

Oyonnax : 1P Lespinas (3e)

Carton jaune : Ma'afu (faute technique 28e)

Toulouse : 15. Poitrenaud ;  14. Clerc, 13. Flood (21. Palisson 60e), 12. Fritz (20. Mélé 70e), 11. Bonneval ; 10. McAlister, 9. Bezy ; 6. Dusautoir (cap), 8. Harinordoquy (22. Galan 67e), 7. Gray (19. Camara 57e) ; 5. Tekori (18. Maka 58e), 4. Millo-Chluski ; 3. Johnston (23. Aldegheri 57e), 2.  Flynn (16. Marchand 57e), 1. Kakovin (17. Baille 57e)

Oyonnax : 15. Etienne ; 14. Taufa, 13. Bousses, 12. Martin (22. Giordano 63e), 11. Vainikolo ; 10. Lespinas (21. Clegg 63e), 9. Cibray (cap)(20. Blanc 72e) ; 7. Wannenburg, 8. Ma'afu, 6. Gunther ; 5. Metz (18. Power 58e), 4. Robson (19. Bernad 68e- 79e sortie non remplacé); 3. Guillamon (23. Pungea 57e), 2. Maurouard (16. Jenneker 53e), 1. Tonga'uiha (17. Wright 53e)

Les buteurs

Bézy : 3T/3, 2P/4 ; McAlister : 0P/1

Lespinas : 1P/3

Les meilleurs

A Toulouse : Gray, Tekori, McAlister, Johnston, Bezy, Fritz, Harinordoquy. A Oyonnax : Ma’afu, Vainikolo.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?