• Rubio : « le scénario parfait »
    Rubio : « le scénario parfait »
Publié le / Modifié le
Pro D2

Rubio : « le scénario parfait »

Après la victoire bonifiée contre Perpignan, le demi de mêlée narbonnais Lucas Rubio est revenu sur la prestation quasiment parfaite de son équipe.

Quel est votre sentiment après cette victoire bonifiée face à Perpignan ?

C’est le scénario parfait, nous ne nous attendions pas à gagner avec autant d’écart contre le voisin perpignanais. Mais c’est chose faite et cela fait beaucoup de bien car cinq points, cela permet à Narbonne de remonter à la septième place au classement.

Pour la confiance c’est ce qu’il vous fallait…

Oui bien sûr. On sortait d’un match face à Tarbes à la maison durant lequel nous n’avions pas été bons, tout simplement. Aussi bien dans l’engagement que dans les bases. Aujourd’hui, nous avons vu qu’en mêlée, en conquête et dans les rucks, l’équipe a été très présente. Devant, les gros ont fait le travail qu’il fallait donc c’est tout de suite plus facile.

C’est la prestation référence en mêlée pour vous ?

Je n’y connais rien en mêlée mais lorsque je les vois avancer je me dis que tout de suite cela fait du bien. Je pense le RCNM leur doit la victoire aujourd’hui. Nous avons un système de jeu qui est basé sur la vitesse et lorsque les gros font le boulot dans les rucks, les ballons sont plus rapides et les temps de jeu s’enchaînent beaucoup plus vite.

En ce qui concerne votre association à la charnière avec Daniel Halangahu, comment vous êtes-vous senti ?

C’est la première fois que nous étions associés dès le départ. Nous avions déjà joué une demi-heure ensemble la semaine dernière. Aujourd’hui, je pense qu’on peut dire que cela s’est bien passé. Nous avons su se trouver sur le terrain. Je pense que le travail des avants, encore une fois, à beaucoup aider car lorsque l’équipe avance, cela aide beaucoup la charnière.

Les deux belles entames de mi-temps ont-elles été la clé de la réussite narbonnaise ce dimanche ?

Oui je pense qu’on peut le dire. L’équipe n’a pas l’habitude de réussir aussi bien ses débuts de mi-temps. Nous les avons particulièrement soignés aujourd’hui en marquant assez rapidement en première période et en jouant très bien sur le début de la seconde. Je pense que l’on remporte ce match en grande partie grâce à cela. Dans le vestiaire, nous nous étions dit qu’il fallait faire 20 grosses premières minutes de la seconde mi-temps. C’est ce que l’équipe a réussi à mettre en place et je crois que la clé du match est là.

Vous attendiez vous a une équipe de l’Usap a ce niveau ?

Non, nous nous attendions à une grosse équipe de l’Usap mais je ne pense pas qu’elle ait été mauvaise. À mon avis, c’est notre groupe qui a mis les ingrédients pour leur rendre le match difficile. C’est cela qui a fait qu’il y a un écart si grand à la fin du match.

Quelles sont les ambitions pour les deux prochains déplacements ?

Nous allons forcément tout faire pour essayer de les gagner mais le groupe est conscient que ce n’est jamais facile à l’extérieur surtout pour nous qui n’avons jamais réussi à montrer un très beau visage en déplacements. Notre but est de prendre le maximum de points, si cela est possible de gagner les deux rencontres, le groupe le fera avec plaisir comme pour tous les matchs. Une équipe joue tous les matchs pour les remporter.

En allant à Colomiers puis à Montauban, avez-vous en tête que vous pouvez finir dans les cinq premiers avant la trêve ?

C’était l’objectif de gagner contre Tarbes et Perpignan à la maison pour finir dans les cinq premiers. Malheureusement, nous avons grillé un joker en perdant contre Tarbes donc il faudrait remporter au moins une rencontre à l’extérieur pour gommant cette défaite contre le TPR. Propos recueillis par J. L.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir