Défaire pour mieux refaire

  • Défaire pour mieux refaire
    Défaire pour mieux refaire
Publié le , mis à jour

La défaite face aux Toulonnais a pesé lourd sur l’orgueil de l’ASMCA. Une semaine après, les Jaunards semblent avoir retenu la leçon.

Dimanche dans la salle de presse du CABCL, c’est un autre sourire qu’affichaient les Clermontois. Moins jaune… Outre le fait d’avoir remporté le derby face à Brive, les hommes de Franck Azema paraissent avoir gagné un tout autre match, une sorte de revanche sur le passé. Car, rappelons-le, les Clermontois n’ont pas eu pour habitude ces dernières années d’afficher un mental d’acier, notamment après leur défaite en finale de Coupe d’Europe face à Toulon la saison dernière, et celle en finale de championnat de France face au Stade français. Pour repartir la tête haute, Franck Azema avait prévenu lors de son dernier bilan de fin de saison : « J’ai besoin que mes hommes affichent un moral de champion, qu’ils soient capables de se regarder dans le miroir sans rien regretter. » Ainsi, sur un coup de colère après son revers face au RCT la semaine passée, le manager auvergnat a pris les choses en main. À sa façon cette fois-ci, et qu’importe le planning prévu initialement pour ses joueurs comme le raconte Camille Gérondeau : « Ça fait bizarre de devoir se réveiller à 7 heures du matin un lendemain de match pour aller s’entraîner dans le noir et travailler les plaquages mais il fallait passer par là. Nous nous sentions tellement honteux après Toulon. » Une sanction infligée par Franck Azema ? Pas tout à fait selon le troisième ligne à nouveau : « Ce n’était pas une sanction. Nous en avions besoin, c’était même nécessaire et nous en avons eu la preuve face à Brive ce dimanche. À nous maintenant de garder cette intensité. Cette semaine passée à travailler très dur doit être un élément déclencheur. »

Plan gagnant

Le plan du manager clermontois semble bel et bien avoir fonctionné sur ses joueurs, tel un pari qui s’est avéré gagnant selon son premier bilan à la sortie du derby : « Nous avons été présent dans l’engagement physique. Ça s’est d’ailleurs remarqué sur notre façon de plaquer : c’est bien la première fois de la saison que nous sommes parvenus à plaquer les hommes aussi bas ! » Et d’ajouter, « Cette semaine était le moyen d’apporter une cohésion entre les joueurs, de les unir dans le dur. Il était nécessaire d’appuyer là ou ça fait mal. » Pour preuve, les Clermontois n’ont pas baissé les armes face à Brive, cinquième du classement général. Bien au contraire. Le bilan de ce début de saison n’en est pas moins révélateur selon Franck Azéma encore : « Cette équipe à ça en elle. La seule interrogation qui réside est la constance. Le match face au Racing nous le dira. Une chose est certaine : tant que nous resterons en demi-mesure nous n’irons pas plus loin. Et si la défaite face à Toulon doit nous servir à obtenir cette réflexion collective c’est tant mieux. » La solution pour Clermont de gagner des titres se trouve peut-être donc là : accepter de regarder en arrière pour mieux repartir de l’avant. R. P.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?