Usap : Benetton pour remplacer Patat !

Gréogory Patat a été relevé de ses fonctions d’entraîneur des avants de Perpignan, ce lundi. Pour le remplacer, le nom de Philippe Benetton circule avec insistance à Aimé-Giral.

Grégory Patat n’aura pas survécu à la traumatisante défaite sang et or à Narbonne (41-8). Moins de 24 heures après ce revers cinglant, l’entraîneur des avants a été relevé de ses fonctions par son président François Rivière, dès ce lundi matin : « L’accumulation des contre-performances de l’équipe n’est pas le fruit d’un seul homme mais des décisions doivent être prises pour relever le club, explique le communiqué. Nous espérons provoquer une réaction auprès de tous afin que l’Usap reprenne le chemin de la victoire dès vendredi face à Aurillac à Aimé-Giral devant nos supporters. » Évoquée ce lundi dans nos colonnes, l’éviction de l’ancien entraîneur du FC Auch était prévisible. Dès dimanche soir, l’homme fort de l’Usap avait pointé du doigt la faiblesse de son paquet d’avants et, entre les lignes, l’incapacité du technicien à trouver des solutions : « Nous avons été humiliés en mêlée, dans les groupés-pénétrants, dans les mauls. Il faut prendre des décisions et qu’elles soient rapides, pour que les choses changent », déclarait-il dans Midi Olympique. Arrivé en 2014 en Catalogne, Grégory Patat devrait se voir attribuer de nouvelles fonctions au sein du club.

Une paire 100 % agenaise ?

Pour le remplacer, plusieurs noms ont circulé : Christophe Hamacek, Marius Tincu, Christian Labit et Philippe Benetton. Selon nos informations, c’est ce dernier qui a été choisi pour reprendre le flambeau. L’ancien troisième ligne du XV de France (59 sélections) formera ainsi une paire 100 % agenaise aux côtés de François Gelez, maintenu au poste d’entraîneur des trois-quarts. Philippe Benetton a jusqu’alors entraîné le Racing Métro 92, Limoges et Béziers. La nouvelle organisation du staff sang et or devrait être connue en ce début de semaine. Car le temps presse. La réception du Stade aurillacois, vendredi, doit permettre à l’Usap, seulement huitième du Pro D2, de repartir de l’avant.

Réactions

Commentaires