Faletau s’engage avec Bath

  • Faletau s’engage avec Bath
    Faletau s’engage avec Bath
Publié le , mis à jour

Le troisième ligne gallois s’est engagé avec le club anglais pour la saison prochaine. Un premier échec pour la fédération qui avait bloqué son départ en espérant en faire un contrat fédéral.

Le grand perdant de l’histoire est bien l’actuel club de Taulupe Faletau, (25 ans, 52 sélections) les Newport Dragons. En octobre dernier, Bath avait offert près de 200000 euros pour racheter la dernière année de contrat du joueur. Une belle offre immédiatement acceptée par les Dragons. Pourtant, la fédération avait empêché le départ du joueur, espérant le convaincre de signer un contrat fédéral. Une pilule difficile à avaler pour un joueur se voyant déjà retrouver Darren Edwards, son entraîneur en jeune. Ainsi il serait resté dans l’une des provinces galloises en étant payé à 60 % par sa fédération. Le risque de le voir partir était gros, c’est désormais chose faite. L’année prochaine, celui que certains considèrent comme le meilleur troisième ligne du monde, évoluera en Premiership.

Un avenir en sélection compromis ?

La politique fédérale mise en place en mai dernier prévoit que les joueurs n’évoluant pas dans l’une des provinces galloises sont inéligibles à la sélection nationale. En signant à Bath, Faletau prend le risque de voir s’achever son aventure en sélection. Atout majeur du XV du poireau, il pourrait se voir offrir l’une des Wild Card dont dispose Warren Gatland, d’autant que ce dernier disposera, l’an prochain, de trois de ces « invitations » destinées aux joueurs évoluant hors du pays. Reste désormais à connaître la nouvelle nature des relations entre le joueur et sa fédération. Si les deux parties, qui n’ont jamais trouvé d’accord, restent en froid, Faletau pourrait bien avoir joué sa dernière rencontre en sélection face à l’Afrique du Sud en quarts de finale de la dernière Coupe du monde. P-O.C

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?