Béziers mal payé !

  • Béziers mal payé !
    Béziers mal payé !
Publié le , mis à jour

Béziers a bousculé Albi et est passé tout près de l’emporter dans le Tarn. Les Jaune et Noir s’en sortent bien.

Albi — Béziers 16-16

Par David Bourniquel

Résumé

Albi était obligé de revoir ses dispositions tactiques au dernier moment, Raphaël Lagarde, son maître à jouer, s’étant donné une contracture à une cuisse lors de l’un des derniers entraînements précédant le match. Malgré ce coup dur, les Tarnais attaquaient la rencontre dans le bon tempo, inscrivant leur essai le plus rapide de la saison grâce à un exploit personnel de leur arrière Loïc Le Gal. Bien lancés, les Albigeois géraient tranquillement les débats, en s’appuyant sur les pieds de Le Gal, de Rojas-Alvarez et sur leur très bonne défense, contenant sans soucis les velléités biterroises. La mi-temps était atteinte sur le score de 13 à 6 en faveur des Tarnais. Dès l’attaque de la deuxième mi-temps, Béziers remettait revenait à égalité via un essai de leur talonneur Steve Fualau. 16-16 dès la 42e, et une mi-temps irrespirable. Josh Valentine entré en jeu à la mêlée côté Béziers impulsait beaucoup de vitesse au jeu et changeait la face du match. Béziers produisait l’essentiel du jeu en deuxième période, siégeant dans le camp tarnais le plus clair du temps. Albi ne doit son salut qu’à sa défense de fer… Et à un mauvais choix de Lachie Munro, gâchant un trois contre un et un essai tout fait à la 77e !

Le fait du match ou le tournant

Coup d’envoi de la deuxième période. Les Biterrois récupèrent le ballon et développent une action d’envergure. Après plusieurs temps de jeu, Morad Touizni sur son aile croise intelligemment avec son talonneur, Steve Fualau, qui va à l’essai en résistant au retour de Taumoepeau. Ce bel essai ramène Béziers à 13 à 13 et relance complètement la partie à la 42e.

Le plus bel essai

Loïc Le Gal en solitaire. On joue la première minute de la rencontre, Afusipa Taumoepeau perce la défense biterroise plein axe mais est repris sur les 50 mètres. Le jeu rebondit quand même pour Albi et la balle arrive rapidement à Loïc Le Gal, en position d’ailier droit. L’arrière albigeois met les gaz et mystifie trois défenseurs pour aller marquer en coin. Rojas-Alvarez transforme. Départ canon d’Albi qui mène 7 à 0 dès la 2e minute de jeu.

L’homme du match

Josh Valentine. Le demi de mêlée a fait très mal à Albi lors de son entrée en jeu. Vif, impulsant beaucoup de vitesse, toujours juste dans ses choix, il a transfiguré le visage de son équipe. Une prestation de haut vol.

La fiche technique

À Albi – Vendredi 19 h 30 – 3 900 spectateurs

Arbitre : M. Cayre (Périgord-Agenais).

Évolution du score : 7-0, 7-3, 10-3, 10-6, 13-6 (MT) ; 13-13, 16-13, 16-16.

Albi : 1E Le Gal (2e) ; 1T Rojas-Alvarez (2e), 3P Le Gal (8e, 47e), Rojas-Alvarez (25e).

Béziers : 1E Fualau (42e) ; 1T Suchier, 3P Suchier (5e, 52e), Bisman (22e).

Albi : 15. Le Gal ; 14. M. Le Bourhis, 13. Naqiri, 12. Taumoepeau, 11. Rokoduru ; 10. Rojas-Alvarez, 9. Chateauraynaud (21. Rick 65e) ; 7. J. Raynaud (cap.) (19. Faleafa 5e-14e ; 18. Tonga 57e), 8. Tavalea (19. Faleafa 53e), 6. Farré ; 5. Damiani, 4. André ; 3. Hamadache (23. Sheklashvili 57e), 2. Ponnau, 1. Dedieu (17. Curie 71e).

Beziers : 15. Peyras-Loustalet ; 14. Touizni, 13. Puletua, 12. Vakacegu (10. Suchier 75e), 11. Marais ; 10. Suchier (21. Munro 61e), 9. Bisman (20. Valentine 51e-77e) ; 7. Ramoneda (cap.) (22. Lomidze 61e), 8. Meité (19. Bourdeau 51e), 6. Barrère ; 5. Lokotui, 4. Lambey (18. Battye 61e) ; 3. Tokotuu (23. Stragiotti 69e), 2. Fualau (16. Pinto Ferrer 66e), 1. Lafon (17. Manukula 57e).

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?