Carter, c’est tout bonus !

  • Carter, c’est tout bonus !
    Carter, c’est tout bonus !
Publié le , mis à jour

En battant Northampton avec le bonus offensif, les Racingmen ont fait un grand pas vers la qualification. Dan Carter, quant à lui, a bel et bien réussi ses premiers pas avec le club francilien.

Racing 92 – Northampton : 33-3

Le résumé

Face à Northampton, le Racing 92 a livré sa plus belle performance depuis le début de saison. Incisifs balles en mains, ultra-disciplinés et propres en conquête, les coéquipiers de Dimitri Szarzewski ont marqué cinq essais aux Saints, pourtant considérés comme leurs plus grands rivaux dans cette poule européenne. Au crépuscule de cette deuxième victoire en Champion’s Cup, on peut néanmoins s’interroger sur la valeur réelle de cette équipe de Northampton, handicapée par les blessures (le capitaine Dylan Hartley, le flanker international Tom Wood…) et desservie par les méformes de leurs deux meilleurs attaquants, George North et Ben Foden. Dans l’éventualité où les Racingmen livraient la semaine prochaine une performance similaire dans les Midlands et gagnaient au Franklin’s Garden, ils seraient quasiment certains de disputer leur quart de finale à domicile. Racing a du cœur ? Mais pas que…

Le fait du match

On n’aura ni l’outrecuidance ni la stupidité de parler d’un quelconque « effet Carter ». Mais face à Northampton, les Franciliens ont semblé maîtriser leur sujet comme jamais ils ne l’avaient fait jusqu’à présent. Excellents balle en mains, auteur de très beaux mouvements de trois-quarts où Joe Rokocoko et Casey Laulala brillèrent de mille feux, les Racingmen ont prouvé lors de cette deuxième rencontre de Champion’s Cup que leur animation offensive était en pleine évolution. À ce titre, on citera par exemple l’essai aplati par Juan Imhoff en deuxième période (75e). Un chef-d’œuvre qui fit suite à quelques passes dans le plaquage en tout point sublime.

L’homme du match

Comment passer sous silence la grande première de Dan Carter sous le maillot du Racing 92 ? Face à Northampton, le meilleur joueur du monde a ainsi livré une prestation propre, sans fioritures, trouvant les touches quand celles-ci devaient l’être, défendant sa zone avec à propos, animant enfin la ligne d’attaque francilienne avec dynamisme et efficacité. Visiblement rassuré par le fait d’avoir été encadré par deux anglophones (Mike Phillips et Casey Laulala), le demi d’ouverture des All Blacks a aussi marqué ses 6 premiers points avec le Racing 92. Visiblement chassé par le boucher des Saints Courtney Lawes, Carter a pourtant su s’extirper du piège tendu par l’international anglais, quittant la pelouse de Colombes à la 65e minute sans la moindre blessure. Vivement demain !

Le plus bel essai

Il fut aplati par Henry Chavancy en première période. Depuis quelques minutes, les Franciliens faisaient donc le forcing de la ligne d’avantage anglaise. À l’intérieur des vingt-deux mètres de Northampton, Dan Carter créait un premier point de fixation. Mike Phillips éjectait alors la balle vers Joe Rokocoko, auteur d’une très belle performance samedi après-midi. L’ancien ailier des All Blacks allongeait aussitôt une longue passe sur l’aile droite et le ballon atterrissait dans les bras du trois-quarts centre ciel et blanc. Chavancy s’arrachait sur cinq mètres et marquait le premier essai des hommes de Travers et Labit (14e).

La fiche technique

À Colombes — Samedi 16 h 15 — 8 733 spectateurs

Arbitre : M. Clancy (Irlande)

Évolution du score : 7-0, 14-0, 14-3, 21-3 (mi-temps) ; 26-3, 33-3 (score final)

Racing 92 : 5e Chavancy (14e), Ben Arous (19e), Dulin (37e, 45e), Imhoff (75e) ; 3 t/4 (15e, 20e, 38e) Carter ; 1 t/1 (77e) Goosen

Non-entré en jeu : 20. Machenaud

Northampton : p/1 (29e) Hanrahan

Racing 92 : 15. Dulin ; 14. Rokocoko, 13. Chavancy, 12. Laulala (22. Dumoulin, 65e), 11. Imhoff ; 10. Carter (21. Goosen, 64e), 9. Phillips ; 7. Nyanga, 8. Masoe (19. Claassen, 68e), 6. Lauret ; 5. Charteris, 4. van der Merwe (18. Carizza, 65e) ; 3. Tameifuna (23. Gomes-Sa, 60e), 2. Szarzewski (cap.) (16. Chat, 60e), 1. Ben Arous (17. Brugnaut, 54e)

Northampton : 15. Foden ; 14. Elliott (23. Tuala 65e), 13. Burrell, 12. Stephenson, 11. North ; 10. Hanrahan (22. Myler, 59e), 9. Dickson (cap.) (21. Fotuali’i, 59e) ; 7. Harrison, 8. Dickinson (20. Gibson, 54e), 6. Lawes ; 5. Matfield (19. Day 57e), 4. Paterson ; 3. Brookes (18. Hill, 59e), 2. Haywood (16. Williams, 60e), 1. A. Waller (17. E. Waller, 49e)

Les buteurs

Carter (3T/4) ; Goosen (1T/1) ; Hanrahan (1P/1)

Les meilleurs

Tameifuna, Phillips, Dulin, Lauret, Rokocoko, Szarzewski, Ben Arous, Masoe, Charteris au Racing 92 ; Stephenson, Haywood et A. Weller à Northampton

Marc Duzan
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?