Toulon en attendant le panache

  • Toulon en attendant le panache
    Toulon en attendant le panache
Publié le , mis à jour

Pas forcément supérieurs au Leinster, les Toulonnais ont pourtant réussi à s’imposer 26-9. Avec deux essais de Steffon Armitage, les Varois qui voulaient obtenir le bonus offensif, devront montrer un autre visage s’ils veulent s’imposer en Irlande le week-end prochain.

Toulon — Leinster 24-9

Par Pierrick Ilic-Ruffinatti

Le résumé de la rencontre

En première mi-temps, les deux équipes se sont livrées un chassé-croisé. Après deux pénalités de Jonathan Sexton, les Toulonnais ont pris les devants avec le premier essai de Steffon Armitage (transformé par Eric Escande) ont creusé l’écart avec une pénalité du demi de mêlée. Mais, un nouveau jeu au pied de Jonathan Sexton permit aux Irlandais de recoller au score avant la mi-temps (10-9). La seconde période fut bien différente. Si les Toulonnais ont réalisé une performance quasi similaire, l’inconstance de l’ouvreur irlandais, particulièrement en difficulté cet après-midi, ne permit pas au Leinster d’accrocher le RCT. L’essai sur la sirène de Steffon Armitage donna une avance définitive aux Toulonnais qui s’imposent finalement 26-9.

Le Tournant du match : L’entrée d’Anthony Étrillard

Les difficultés toulonnaises en conquête ne permirent pas au RCT de développer son habituel jeu de mouvement. S’ils maîtrisèrent leur rencontre, les joueurs de Bernard Laporte se montrèrent particulièrement malmenés dans le domaine de la touche. Avec un Toner incontestablement à son avantage, le futur capitaine du XV de France Guilhem Guirado ne trouva jamais la solution, peinant à lober le géant irlandais. Anthony Étrillard, dès son entrée, s’est montré beaucoup plus en réussite et a permis au RCT de terminer la rencontre avec une sérénité qui, jusqu’alors, lui fuyait.

L’homme du match : Steffon Armitage

Le troisième ligne toulonnais s’est une nouvelle fois montré, très, à son avantage. Auteur des deux seuls essais de la rencontre, l’Anglais a offert la victoire aux Rouge et Noir. À deux reprises, Steffon Armitage profita du bon travail de son pack après une touche pour aller à dam. Mais au-delà de ses essais, le troisième ligne anglais de Toulon fut particulièrement mobile et précieux dans son domaine de prédilection : les contestes au sol. Si on le savait précieux, Steffon Armitage s’est, à nouveau, montré en réussite.

Le fait du match : L’indiscipline du Leinster

Sanctionnés par trois cartons jaunes (Healy, Denton et Toner), les Irlandais disputèrent plus de vingt minutes en infériorité numérique (le carton de Denton étant à la 79e). Une indiscipline rédhibitoire face au triple champions d’Europe en titre. Sanctionnés dans le jeu (deux essais) les Irlandais ont surtout souffert dans l’occupation. S’ils n’étaient pas foncièrement moins bons que les Toulonnais, les fautes permettaient aux Toulonnais de se dégager et d’éviter les situations chaudes dans leurs 22 mètres. D’ailleurs, une seule véritable phase de possession sera à mettre au crédit des Irlandais.

Le coup de moins bien

Nonu n’y arrive pas. Déjà déçu de sa performance le week-end dernier face à Agen, Ma’a Nonu a une nouvelle fois été peu convaincant. Aussi bien en championnat qu’en Champions Cup, le centre néo-zélandais a perdu de nombreux ballons au contact et n’a pas réussi à faire de différence. Bien pris par les Irlandais, Ma’a Nonu n’a, par exemple, eu aucune réussite avec son habituelle toupie. Pire, même les joueurs du Leinster se servaient de ce geste pour ralentir les sortis du ballon. S’il a du mal pour ses débuts avec le RCT, nul doute que le Néo-Zélandais rectifiera rapidement le tir.

La fiche technique

À Toulon - Dimanche 16 h 15 — 12 590 spectateurs

Arbitre : M. Owens (GAL).

Évolution du score : 0-3, 0-6, 7-6, 10-6, 10-9 (MT) ; 13-9, 16-9, 19-9, 24-9.

Toulon : 2E S.Armitage (13e, 81e) ; 1T Escande (13e), ; 4P Escande (21e, 49e, 53e, 67e)

Leinster : 3P Sexton (4e, 6e, 24e)

Cartons jaunes : Healy (26e, coup de genou), Toner (47e, anti-jeu), Denton (80e, hors-jeu)

Toulon : 15.D. Armitage (20.Taylor 59e), 14.Mitchell, 13.Bastareaud, 12.Nonu (21. Mermoz 69e), 11.Habana ; 10.Giteau, 9.Escande (22. Meric 76e) ; 7.S.Armitage, 8.Vermeulen, 6.Gorgodze (19. Smith 51e) ; 5.Taofifenua, 4.Manoa (23. Suta 53e) ; 3.Stevens (18.Chilachava 41e), 2.Guirado (16. Etrillard 59e), 1.Fresia (17. Chiocci 51e).

Leinster : 15. R. Kearney (23. D. Kearney 62e) ; 14. McFadden, 13. Te’o, 12. Fitzgerald (22. Madigan 76e), 11. Nacewa ; 10. Sexton, 9. Boss (21. Reddan 49e) ; 7. Van der Flier (17. McGrath 28e-35e, 20. Murphy 69e), 8. Heaslip, 6. Ruddock ; 5. McCarthy (19. Denton 62e), 4. Toner ; 3. Ross (18. Moore 49e), 2. Strauss (16. Cronin 49e), 1. Healy (17. McGrath 49e).

Les meilleurs

À Toulon : Mitchell, Taofifenua, Giteau, S. Armitage, Escande ; au Leinster : Toner, Ruddock, Te’o.

Les buteurs

Escande 4P/4, 1T/1, Giteau 0T/1 ; 1T/Sexton (3P/4)

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?