Un sacré palmarès européen

  • Un sacré palmarès européen
    Un sacré palmarès européen
Publié le , mis à jour

Toulouse a remporté quatre titres européens en vingt ans. Un bilan qui fait saliver la concurrence et qui en dit long sur les liens qui unissent les Rouge et Noir avec la plus prestigieuse des compétitions continentales.

Depuis sa fondation en 1890, le Stade Toulousain a gagné 4 titres en Coupe d’Europe. Preuve de la longévité et de l’efficacité de cette équipe, qui, a toujours regardé le Vieux Continent comme un territoire de conquête. Un terrain de jeu privilégié pour assouvir ses ambitions.

À Cardiff pour une première !

En 1996 contre Cardiff, à l’Arms Park, sur le score de 21-18 après prolongation dans un match haletant où le suspense était à son apogée. Malgré de nombreuses fautes françaises, Jérôme Cazalbou et le centre Thomas Castaignède maintiennent leur équipe à flot avec 1 essai chacun avant que Christophe Deylaud offre la victoire sur une pénalité.

L’Usap maîtrisée à Dublin

En 2003 face à Perpignan dans un duel franco-français à Dublin dans le mythique Lansdowne Road, devant 26 600 spectateurs, après une première mi-temps largement dominée par le Stade Toulousain (19-0). Vincent Clerc s’illustre en marquant le seul essai de la rencontre après une percée de Yannick Jauzion, sachant qu’il avait déjà inscrit 6 essais en 8 rencontres dans cette Coupe d’Europe. Le match se termine sur le score de 22-17 après un essai en fin de match de l’ailier Pascal Bomati pour l’Usap.

Sur l’air du « Clasico »

En 2005, grâce à une charnière en réussite au pied (Jean-Baptiste Elissalde marque 3 pénalités et Frédéric Michalak inscrit 2 pénalités et un drop), le Stade Toulousain l’emporte sur le Stade Français à Murrayfield, en Écosse, dans un « Clasico » qui finira en prolongation sur le score de 18-12.

Troisième défi franco-français

En 2010, c’est en France que Toulouse gagne sa dernière Coupe d’Europe, face aux Biarrots, devant plus de 75 000 spectateurs. Le seul essai du match est inscrit par les Basques, avec Hunt qui filera marquer entre les poteaux à la 73e. Le public du Stade de France assista à un duel de buteurs opposant David Skrela et Dimitri Yachvili.

Deux cruelles défaites

Malheureusement le Stade Toulousain a perdu 2 finales. La première en 2004 contre les London Wasps, à Twickenham, en s’inclinant de 7 points (27-20). Trop friable en défense (3 essais encaissés marqués par Abbott, Van Gisbergen et Howley), et pas assez offensif puisque l’ouvreur Yann Delaigue ne passa la ligne d’en-but qu’une fois. La deuxième contre le Munster, en 2008, dans une finale opposant deux styles de jeux différents : l’un basé sur le combat des avants et l’autre sur la vitesse des arrières. Le match est serré avec un essai de chaque côté (Yves Donguy pour le Stade et Leamy pour les Irlandais) mais le talent de O’Gara fera la différence. Le Stade Toulousain s’incline de 3 petits points (16-13) et le Munster s’offre son second titre européen dans le Milenium de Cardiff.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?