Et ils étaient fatigués…

  • Et ils étaient fatigués…
    Et ils étaient fatigués…
Publié le , mis à jour

Le LOU termine l’année en beauté. Une fois de plus, les Rouge et Noir se sont imposés avec le bonus offensif et cette fois ce sont les Columérins qui ont été leurs victimes. Avec une seule défaite en treize matchs, Lyon est donc champion d’automne.

Lyon — Colomiers 45-7

Par Sébastien Fiatte

Résumé du match

Les Lyonnais se disaient fatigués après le déplacement à Dax mais c’est Colomiers qui a semblé en avoir plein les bottes. Après un premier quart d’heure équilibré, Lyon a mis en route et a fait cavalier seul, comme d’habitude à domicile. Ils ont marqué six essais dont trois par ses ailiers, Toby Arnold et Napolioni Nalaga, auteur d’un doublé en fin de match. Pris en conquête, Colomiers n’a pas démérité mais manquait par trop de puissance et de vitesse pour contrer la marche en avant des Lyonnais qui concluent l’année par une nouvelle victoire bonifiée à domicile.

Le tournant du match

Coincé par la défense columérin au centre du terrain, Agustin Figuerola s’enfermait et était pénalisé pour avoir gardé la balle au sol. Mais Rioux, auteur d’un mauvais geste, écopait d’un jaune. La pénalité était retournée et, en son absence, Lyon ajoutait deux essais. À son retour sur le terrain, son équipe était menée 24-0. Le match était plié.

L’essai du match

Quelques minutes avant, il avait déjà tenté une passe volleyée et Paea avait réussi une belle percée. Cette fois, le centre trouvait du soutien sur sa gauche après l’inspiration de Stephen Brett. Toby Arnold surgissait et aplatissait en coin le quatrième essai de Lyon, le quatorzième pour le Néo-Zélandais depuis le début de saison.

Le joueur du match

Un essai, cinq sur six aux tirs aux buts (dont deux transformations en coin, sur son mauvais pied), une somptueuse passe volleyée sur l’action qui amena le quatrième essai de son équipe, l’ouvreur néo-zélandais de Lyon, Stephen Brett, a enchanté le Matmut Stadium vendredi soir. Souvent irrégulier, capable du meilleur comme du pire, il rend son équipe irrésistible quand il est capable de sortir des performances de cet acabit.

La fiche technique

À Venissieux (Matmut Stadium) — vendredi 19 heures — 6 355 spectateurs.

Arbitre : M. Rosich (Armagnac-Bigorre)

Évolution du score : 3-0, 10-0, 17-0, 24-0 (MT) ; 31-0, 31-7, 38-7, 45-7

Lyon : 6 E de Figuerola (19e), Paea (30e), Brett (35e), Arnold (48e), Nalaga (72e, 76e). 6 T de Brett (19e, 30e, 35e, 48e), Gondrand (72e, 76e). 1 P de Brett (16e)

Colomiers : 1 E de Fa’amatuainu (53e). 1 T de Hilsenbeck (53e)

Cartons jaunes : Rioux (27e), Delmas (43e)

Lyon : 15. Loursac ; 14. Arnold, 13. Paea, 12. Regard, 11. Nalaga ; 10. Brett (22. Gondrand 68e), 9. Figuerola (20. Durand 60e) ; 7. Fearns, 8. Fourie, 6. Bonnaire (cap) (19. Puricelli 68e) ; 5. Njewel (21. Sukanaveita 73e), 4. Ghezal (18. Tuifua 54e) ; 3. Attoub (23. Tui 54e), 2. Paulo (16. Fitzpatrick 54e), 1. Du Preez (17. Buckle 54e).

Colomiers : 15. Saout ; 14. Voretamaya, 13. Maurino, 12. Catala (21. Coll 21e), 11. Lagain ; 10. Hilsenbeck, 9. Neveu (22. Cazenave 53e) ; 7. Onambele (16. Acosta 32e-38e), 8. Macovei (3. Roux 46e-53e), 6. Beco (cap) (20. Thomas 50e) ; 5. Lewaravu (18. Chartier mt), 4. Fa’amatuainu (19. Van Wyk 58e) ; 3. Roux (23. Delmas mt), 2. Rioux (16. Acosta mt), 1. Dubois (17. Falatea 73e)

Les meilleurs

Brett, Figuerola, Regard, Paea, Fearns, Bonnaire ; Fa’amatuainu

LES BUTEURS

Brett 4T/4, 1P/2, Gondrand 2T/2 ; Hilsenbeck 1T/1, 0P/1

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?