Pas si nul

  • Pas si nul
    Pas si nul
Publié le , mis à jour

Dominateurs dans tous les compartiments du jeu, les Racingmen n’ont pas su convertir leur supériorité à Northampton et quittent l’Angleterre avec un match nul néanmoins précieux.

Northampton — Racing 92 9-9

Par Marc Duzan

Le résumé du match

Fessés à Colombes au match aller (33 à 3), les Saints ont présenté un tout autre visage devant les 16 000 personnes du Franklin’s Garden. Plus disciplinés et, surtout, plus agressifs en défense qu’ils ne l’avaient été une semaine plus tôt dans les Hauts de Seine, les coéquipiers de Lee Dickson ont posé de sérieux problèmes aux Racingmen. La première mi-temps ? Âpre, poussive et jonchée d’en-avant, elle se résumait finalement à un duel de buteurs entre Dan Carter et Steve Myler (6 à 3). En deuxième période, la défense du Racing 92 était toujours aussi impressionnante, repoussant systématiquement des attaquants anglais rapides, puissants mais dépourvus d’imagination. Finalement, les deux équipes se quittaient dos à dos (9 à 9), laissant un goût d’inachevé au public anglais…

Le fait du match

À la 61e minute, Dan Carter était bousculé par le flanker des Saints Harrisson alors que le ballon avait quitté le pied gauche du Néo-Zélandais depuis déjà une demi-seconde. Une échauffourée s’en suivait. D’un côté, Maxime Machenaud et Marc Andreu tentaient de calmer Courtney Lawes. De l’autre, Wenceslas Lauret essayait de séparer le pilier droit remplaçant Hill du jeune Cedate Gomes-Sa. Comment Nigel Owens a-t-il alors pu juger que le flanker du Racing 92 commettait une brutalité ? Face aux barres, le buteur des Saints Steve Myler ne manquait pas la cible et offrait à Northampton un match nul inespéré.

L’homme du match

Difficile, cette fois encore, de passer sous silence la prestation de Dan Carter, auteur de tous les points du Racing 92 et d’un 100 % dans ses tirs aux buts. Pour son deuxième match sous les couleurs franciliennes, le demi d’ouverture des All Blacks a géré la rencontre avec brio. Donnant le tempo d’un match que les Saints auraient souhaité bien plus dynamique, enfiévré, Carter fut parfait dans son jeu au pied d’occupation, renvoyant les Anglais dans leur camp dès que ceux-ci s’aventuraient trop près de l’en-but francilien. Titulaire lors des deux dernières rencontres, Carter devrait être mis au repos le week-end prochain, pour le déplacement du Racing 92 à Clermont-Ferrant.

LA fiche technique

A Northampton — Vendredi 20 h 45 — 16 064 spectateurs

Arbitre : M. Owens (GAL)

Évolution du score : 3-0, 3-3, 3-6 (MT) ; 6-6, 6-9, 9-9.

Racing 92 : 3P Carter (17e, 30e, 59e)

Non-entré en jeu : 22. Goosen

Northampton : 3P Myler (11e, 52e, 62e)

Racing 92 : 15. Dulin ; 14. Rokocoko (23. Andreu, 60e), 13. Chavancy, 12. Laulala, 11. Imhoff ; 10. Carter, 9. Phillips (21. Machenaud, 49e) ; 7. Nyanga, 8. Masoe (20. Claassen, 76e), 6. Lauret ; 5. Charteris, 4. Van der Merwe (19. Carizza, 66e) ; 3. Tameifuna (18. Gomes Sa, 49e), 2. Szarzewski (cap.) (16. Chat, 62e), 1. Ben Arous (17. Brugnaut, 60e).

Northampton : 15. Foden ; 14. Elliott (23. K. Pisi, 73e), 13. Burrell (20. Paterson, 66e), 12. G. Pisi (22. Hanrahan, 72e), 11. North ; 10. Myler, 9. Dickson (cap.) (21. Fotuali’i, 53e) ; 7. Harrison (16. Williams, 75e), 8. Dickinson, 6. Gibson ; 5. Matfield (19. Day, 53e), 4. Lawes ; 3. Brookes (18. Hill, 29e), 2. Haywood, 1. A. Waller (17. E. Waller, 66e).

Les buteurs

Myler 3P/4 ; Carter 3P/3

Les meilleurs

Carter, Laulala, Nyanga, Masoe, Lauret au Racing 92 ; Myler, Haywood, A. Waller, Harrison, Burrell pour Northampton

Marc Duzan
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?