Toulouse dit adieu à l’Europe

  • Toulouse dit adieu à l’Europe
    Toulouse dit adieu à l’Europe
Publié le , mis à jour

Le Stade Toulousain jouait sa survie en Champions Cup face à l’Ulster. Défait de deux points (23 – 25) les hommes d’Ugo Mola n’iront pas plus loin en Champions Cup

Toulouse — Ulster 25-23

Par Pierre-Olivier Chirol et Jérémy Fadat

Résumé du match

Assez séduisants dans l’entame les Toulousains se retrouvaient pourtant menés dès la troisième après une pénalité de Paddy Jackson. Durant près de vingt minutes les lancements de jeu se heurtaient à la défense de l’Ulster. Les Irlandais reprenaient petit à petit le fil du match et si Paddy Jackson avait du mal à régler la mire sur les pénalités, le demi de mêlée Pienaar plongeait par-dessus un ruck pour inscrire un essai au milieu des poteaux après plusieurs lancements. À la 35e Les Toulousains sont à vingt mètres de l’en-but, l’ouvreur irlandais Paddy Jackson commet un en-avant volontaire. De quoi agacer Florian Fritz qui le plaque violemment après le coup de sifflet de l’arbitre. Suffisant pour déclencher une générale. Finalement seul Jackson écope d’un carton jaune, une chance dont ne profiteront pas les Toulousains puisqu’ils ne marqueront que six points, encaissant un essai dès le retour de Paddy Jackson sur le terrain. Montés sur courant alternatif, le Stade Toulousain reprenait l’avantage à la 55e après un essai transformé de Fickou et une pénalité de Bezy. Un avantage perdu cinq minutes plus tard après une faute à vingt mètres de l’en-but, plus que dans les cordes de Jackson. Finalement l’Ulster inscrivait l’essai de la rencontre à cinq minutes du terme. De quoi réveiller les Toulousains qui revenaient dans la foulée par un essai collectif suite à une touche. Doussain transformait mais ce n’était pas suffisant. Toulouse s’incline 23 – 25 et dit adieu à la Coupe d’Europe.

Le tournant du match

À la 75e alors que les deux équipes sont au coude à coude, Toulouse préfère jouer dans ses quarante mètres plutôt que dégager. Après avoir concédé un énième turnover, les Irlandais sont intenables, enchaînant renversements sur renversements. À la baguette Paddy Jackson qui trouvait Luke Marshall sur un retour intérieur. Le trois-quarts n’avait plus qu’à inscrire l’essai de

L’essai du match

Après plusieurs assauts des avants Toulousains à la 50e, Bezy écartait le ballon jusqu’à Maestri qui, une fois n’est pas coutume, effectuait une passe sautée pour l’inévitable Fickou. Toulouse recollait à deux points. (13 — 15)

Les hommes du match

Le duo Jackson – McCloskey aura constamment mis en danger la défense toulousaine. Capable de voir et de prendre des intervalles grands comme des trous de souris, ils auront créé des décalages cruciaux pour leurs partenaires.

La fiche technique

A Toulouse — Dimanche 14 h 00 — 13 825 spectateurs

Arbitre : M. Doyle (Angleterre)

Évolution du score : 0-3, 0-10, 3-10 (MT) ; 6-10, 6-15, 13-15, 16-15, 16-18, 16-25, 23-25.

Toulouse : 2E Fickou (52e) Picamoles (79e) ; 2T Bézy (52e) Doussain (79e) ; 3P Bézy (37e, 43e, 56e)

Ulster : 3E Pienaar (32e) Trimble (46e) L. Marshall (76e) ; 2T Jackson (32e, 76e) 2P (3e, 60e)

Carton jaune : Jackson (36e)

Non entré en jeu :, 22. Humphreys.

Toulouse : 15. Palisson ; 14. Kunatani, 13. Fickou (22. McAlister 53e), 12. Fritz, 11. Matanavou (23. Poitrenaud 61e) ; 10. Doussain, 9. Bézy (21. Mélé 77e) ; 7. Dusautoir (cap.) (20. Picamoles 61e), 8. Harinordoquy (19. Tekori 53e), 6. Camara ; 5. Maestri, 4. Lamboley ; 3. Johnston (18. Muller 38e), 2. Marchand (16. Tolofua 53e), 1. Baille (17. Steenkamp 53e).

Ulster : 15. Ludik ; 14. Trimble, 13. L. Marshall, 12. McCloskey, 11. Gilroy (23. Scholes 13e) ; 10. Jackson, 9. Pienaar (21. P. Marshall 78e) ; 7. Reidy (20. Williams 44e), 8. Wilson (16. Herring 63e), 6. Diack ; 5. Van der Merwe, 4. O’Connor (19. Stevenson 77e) ; 3. Herbst (18. Lutton 45e), 2. Best, 1. McCall (17. Warwick 53e).

Les buteurs

Jackson : 1T/2, 2P/3 ; Pienaar : 0P/1 ; Bézy : 1T/1, 3P/3 ; Doussain : 1T/1

Les meilleurs

Ulster : Best, Diack, Pienaar, Jackson, McCloskey, Trimble.

Toulouse : Maestri, Bézy, Fickou.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?