• Les matchs de dingue en 2015
    Les matchs de dingue en 2015
Publié le / Modifié le
Compétitions

Les matchs de dingue en 2015

Six Nations, Champions Cup, Top 14, Four Nations, Coupe du monde, cette année le rugby était partout. L’occasion pour les amoureux de ce sport de vivre des moments exceptionnels. Retour sur ces matchs qui nous ont donné des frissons.

Une année de Coupe du monde fait forcément vivre des sensations énormes pour les spectateurs et téléspectateurs. Si la France n’a pas vraiment été au rendez-vous, les autres nations ont offert de belles émotions jusqu’à nous rendre fou devant notre poste de télévision parfois.

Angleterre — France : 55-35 (21 mars 2015)

Ce dernier match du Tournoi des VI Nations a été l’apothéose de la compétition. Même si les Bleus ont perdu assez largement à Twickenham, ce match a été de la folie du début à la fin. Pas moins de 12 essais inscrits, sept côté anglais et cinq pour les Français, et un suspens énorme pour le XV de la Rose qui jouait la victoire dans ce Tournoi sur ce match. Avant cette rencontre, l’Irlande tenait sa victoire dans la compétition mais pour qu’elle soit confirmée, il fallait que l’Angleterre perde ou gagne avec moins de 26 points d’écart. C’était chose faite au coup de sifflet final puisque les Français ont réalisé une très bonne partie et n’ont perdu « que » de 20 points.

Toulon – Clermont : 18-24 (2 mai 2015)

Deux ans après la première victoire de Toulon sur la scène européenne, les Rouge et Noir retrouvent Clermont pour espérer soulever un troisième titre en Coupe d’Europe. Et ils vont le faire ! Les hommes de Mourad Boudjellal réalisent pour l’occasion un match exceptionnel à l’instar de Drew Mitchell auteur d’un essai venu de nulle part. L’ailier australien s’est tout simplement défait de six clermontois à lui seul pour inscrire cet essai qui a définitivement scellé la victoire toulonnaise.

Afrique du sud – Argentine : 25 – 37 (8 août 2015)

Cette année, l’Afrique du sud aura été au centre des attentions des amateurs de rugby. Malheureusement pas pour les bonnes raisons. Au terme d’un Four Nations raté, les Springboks se sont inclinés à domicile face à l’Argentine pour la première fois de leur histoire. Quatre essais ont suffi aux Argentins pour ne pas terminer dernier de la compétition. Une grande première pour les Pumas ! Valeureux, les Argentins ont mis à mal des Sud Af’complètement absents et ont fait la sensation de cet été de préparation au Mondial.

Afrique du sud – Japon : 32-34 (19 septembre 2015)

S’ils avaient mal terminé le Four Nations, les Sud Africains d’Heineke Meyer ont aussi mal débuté la Coupe du monde. Face aux Japonais, les Vert et Or ont tenu la dragée haute et même mieux que cela ! À la fin du temps réglementaire, les Boks tenaient encore leur victoire. Mais les joueurs nippons, désireux de faire un gros coup, ont préféré jouer leur dernière pénalité à la main et ont réussi à passer la ligne d’en-but à la 84e minute. Énorme sensation dès le deuxième jour de la compétition. D’ailleurs, malgré leur élimination en phase de poule, les Japonais ont réalisé un superbe Mondial.

Nouvelle-Zélande — Australie : 34 – 17 (31 octobre 2015)

Cette finale a vraiment été à la hauteur du Mondial anglais. Les deux équipes finalistes ont régalé tout au long de la compétition et se sont logiquement retrouvées pour disputer l’ultime match. Celui qui allait faire du vainqueur la première nation à remporter la Coupe du monde à trois reprises. Menés de 18 points à la pause, les Wallabies ont mis de l’engagement dans ce dernier match pour revenir. Chose qu’ils ont fait mais ce jour-là les Blacks étaient vraiment imprenables. Avec un drop de 40 mètres de Dan Carter et un dernier essai en contre de Beauden Barrett à la dernière minute, les Néo-Zélandais s’envolaient au score et savouraient le premier doublé de l’histoire de la Coupe du monde. Justine Esteve

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir