Toulouse leader : débrief avec Maxime Médard

  • Toulouse leader : débrief avec Maxime Médard
    Toulouse leader : débrief avec Maxime Médard
Publié le , mis à jour

Le Stade Toulousain s’impose au Stadium contre une équipe du RCT en difficulté. Une victoire à cinq points et une place de leader pour finir l’année 2015. On revient sur ce match remarquable avec Maxime Médard, numéro 15 du Stade et auteur d’un essai.

C’est une belle victoire avec la réception de Toulon, vous êtes content de ce résultat ?

Oui, jouer contre Toulon à la maison et en plus le retour au Stadium, il y avait beaucoup de chose qui était réunie pour faire un beau match. La première mi-temps a été un peu serrée mais on a réussi à mettre en place ce qu’il fallait en seconde période donc c’est bien pour nous.

Vous avez su être patient, dans les moments compliqués. Comment analysez-vous ça ?

Oui, c’est ce qu’on avait du mal à faire ces derniers temps, surtout dans les 5-10 m de l’équipe adverse. On était peu patient, on perdait beaucoup de ballons, on s’épuisait et c’est vrai que là, on a su construire. Sébastien Bézy a bien géré le jeu avec Jean-Marc Doussain en 10, la charnière à très bien joué. Quand il fallait jouer au pied ils l’ont fait, quand il fallait ralentir le jeu ils l’ont ralenti donc c’est super.

Vous avez retrouvé le Stadium et l’ambiance qui va avec. Ça vous fait quoi ?

Oui c’est vrai que ça fait trois ou quatre ans qu’on n’est pas revenu ici. Au Stadium on sait tous que c’est des matchs importants donc chaque joueurs élèves le niveau et on l’a vu ce soir. C’est bien pour nous, après Toulon, je pense qu’ils ont fait tourner un peu l’effectif. Ce n’est pas non plus la grande équipe même s’il y avait des grands noms ce soir, mais on est content d’avoir remporté le match.

Quel impact a eu le carton jaune de votre capitaine ?

Ce carton il nous fait du bien, on n’aime pas en prendre mais juste avant la fin de la première mi-temps ça nous permet de pas prendre de point. Il sort à la 38e, mais on défend bien. Devant on a été solide ce soir (dimanche) sur les mauls portés, sur les touches, sur les mêlés. Même à un de moins devant ils ont tenu. Même si on les a souvent critiqués ces dernières années, c’est vrai que ce soir on a retrouvé un pack. On l’avait jamais vraiment perdu, ils ont fait le boulot.

On a pu voir un bel amalgame entre anciens et jeunes ce soir sur la pelouse…

Après c’est une soirée où mentalement ce n’est pas facile, c’est au Stadium et c’est contre Toulon. On a la peur au ventre parce que c’est la Dream Team qui arrive, forcément on a peur de prendre 40 points et «qu’on ait la paille au c.. quoi», excusez moi du terme. Mais ce soir on a vu les jeunes et les vieux, se défoncer pour un maillot et ça, c’est bon, ça, c’est Toulouse.

Être leader au classement, c’est symbolique, significatif pour vous ?

On verra à la fin du championnat, c’est vrai que c’est bien, on ne va pas se plaindre d’être premier. Surtout que ça fait longtemps qu’on n’a pas été en haut du tableau donc on va profiter ce soir. On a un gros déplacement au stade Français la semaine prochaine, ça va être un week-end compliqué. Les six premières places se tiennent à un ou deux points, il faut faire attention. On va se reposer un petit peu avec les trois jours de repos. Entre les obligations de Noël et du jour de l’an, on a trois jours de repos pour bien préparer le match contre le Stade Français.

Personnellement, vous avez pris un coup, l’épaule ça va ?

Oui j’ai pris un autobus, mais ça va c’est juste un choc, j’ai pu continuer le match. J’espère que ça ira pour Vermeulen par contre, vu sa sortie. C’est toujours un peu difficile de voir des joueurs sortir sur civière. Moi ça va, je vais juste avoir des contusions demain matin.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?