Où en est vraiment Toulon ?

  • Où en est vraiment Toulon ?
    Où en est vraiment Toulon ?
Publié le , mis à jour

Toulon n’est pas convaincant et peine à enchaîner les performances. A tout dire, chez le triple champion d'Europe, c’est tout ou rien… Si les Toulonnais parviennent à s’imposer largement contre Oyonnax ou encore Montpellier, ils sont capables de terribles déconvenues comme face aux Wasps, Toulouse, et d’une certaine manière contre Pau…

Un début de saison bien difficile pour le RCT, avec rappelons nous la défaite à domicile contre le Racing 92 lors de la première journée. Un coup dur dès le début pour cette équipe triple championne d’Europe. Une saison qui démarre doucement puisqu’elle perde leur deuxième match contre Castres (24 à 9). Pour les dix journées de Top 14 qui suivent, c’est les montagnes russes pour les Rouge et Noir de Laporte. Le regard se porte surtout sur les deux derniers matchs où Toulon a perdu pied en Top 14. Toulon s’est fait «retourner» au Stadium contre Toulouse (31 à 8) lors du Boxing Day le 27 décembre 2015. Une fin d’année compliquée pour les varois, qui finit comme elle avait commencé.

Des stars effacées

Pourtant le RCT a dans ses rangs de grands noms mais cela ne suffit plus. Toulon ne fait plus peur. Il se fait seulement peur à lui même, avec une nouvelle frayeur lors de la réception de Pau pour le premier match de 2016. Nonu, Cooper et autres ont fait pâle figure face à Colin Slade et Conrad Smith, brillants et très présents pour les Béarnais. Toulon qui place habituellement sa force dans ses individualités, n’y est pas parvenu, cela leur à même valu deux cartons jaunes (35e, 71e).

Pourtant, la venue de Pau, en lutte pour son maintien, pouvait représenter une belle opportunité de se relancer une semaine après la claque subie à Toulouse. La victoire est là mais la manière est absente. Le RCT a souffert de mille maux pour se défaire de la Section Paloise venue sans complexe et qui finalement a réussi une bonne opération en glanant le bonus défensif. Laporte préfère retenir le positif. « Je retiens la victoire, mais on va surtout essayer de positiver. On n’est pas content du contenu, on n’a pas fait un bon match. » Il se contente de la victoire même si son jugement est sans appel : « Trop approximatifs ».

Toulon se fait peur, hésite et ne rassure pas ses supporters devenus exigeants après les victoires incroyables de ces dernières années. Et quand le public de Mayol est insatisfait, il le fait savoir comme, par exemple, à la fin de la rencontre contre Pau. Le RCT va devoir donner davantage collectivement pour continuer sa campagne européenne et suivre le train d’enfer des autres leader du Top 14. A.P.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?