Paris s’impose même à quatorze

  • Paris s’impose même à quatorze
    Paris s’impose même à quatorze
Publié le , mis à jour

Le Leicester (18 points), intouchable jusqu’à présent dans cette poule 4, les parisiens (10 points) ont conforter leur place de second avec cette belle victoire sur le Munster.Dimanche dernier, en Top 14, Paris s’est imposé face à Toulouse 18 à 17, non sans mal. Mais aujourd’hui, Jean Bouin a vu son équipe prendre le dessus.

RESUME

Le Munster fait une bonne entame de match mais la possession de balle change rapidement. Les rouges irlandais se font passer et les joueurs de Sergio Parisse inscrivent les premiers points à la 33e minutes. La mêlée parisienne domine complètement celle des irlandais et les repousse à plusieurs reprises. La mi-temps est arrivée mais l’ailier du Stade français fait un mauvais geste (une fourchette) et sort sur un carton rouge. Les hommes de Stander ont toutes leurs chances, à 14 contre 15 pour prendre le dessus en seconde mi temps. Mais les français ont la main sur le ballon depuis le retour des vestiaires et ne laissent aucune place aux irlandais.

Domination complète

A l’heure de jeu, le stade français domine toujours et le Munster souffre en mêlée. La possession du ballon est à 72 % pour les parisiens contre 28 %. Les rouges irlandais mettent enfin la main sur le ballon et vont aplatir en coin. Mais l’essai sera refusé par l’arbitrage vidéo, une passe en avant vient gâcher l’action. Il faut surtout retenir que dès que les irlandais ont le ballon en main ils arrivent à trouver l’espace. Mais le ballon à rapidement changé de main et c’est à 14 que les parisiens inscrivent le 2e essai du match à la 66e minutes. Macalou s’impose et trouve la faille dans la défense irlandaise.

5 minutes plus tard, Hugo Bonneval passe à nouveau le rideau défensif et enfonce le Munster avec un troisième essai. Mais celui-ci répond, le Munster déborde les parisiens et inscrit enfin le premier essai. Les rouge gardent la possession du ballon dans ces dernières minutes même si les Parisiens essayent de décrocher malgré tout le bonus sans succès.

TOURNANT DU MATCH

Rouge pour le N° 11 du stade français. Les doigts de l’ailier parisien sont rentrés en contact avec le visage du troisième ligne irlandais. Monsieur Owens demande l’arbitrage vidéo et sanctionne Raisuke d’un carton rouge. Ce coup dur arrive à la mi temps, les parisiens vont devoir tenir au score à 14 contre 15. La grosse sanction sur l’ailier parisien risque d’aller plus loin et le joueur pourrait bien avoir fini sa saison.

LE PLUS BEL ESSAI

A 14, le Stade Français parvient à trouver le trou. Macalou raffûte, cadre et déborde. L’arrière du Munster s’enrhume et le troisième ligne dépasse quatre de ses adversaires. Le score s’élève à 20 à 0, une légère fessé pour les irlandais à Jean Bouin.

FICHE TECHNIQUE

Samedi 17 h 45 - Stade Jean-Bouin - 13 820 Spectateurs

Stade français - Munster : 27-7

Arbitre : M. Owens (Pays de Galles).

Evolution du score : 5-0, 7-0, 10-0 (mi-temps) 13-0, 18-0, 20-0, 25-0, 27-0, 27-7

Stade français : 3e Williams (33e), Macalou (67e), Bonneval (71e) ; 2P Steyn (37e, 55e) ; 3 t Steyn (33e, 67e, 71e).

Munster : 1e Murray (75e), 1er. Scanell (75e).

Stade français 15. H. Bonneval (22. Plisson, 73e) ; 14. Arias (23. Danty, 51e), 13.Waiséa, 12. P. Williams, 11. Raisuke ; 10. Steyn, 9. Dupuy (21. Tomas, 71e) ; 7. Nicolas (20. Ross, 71e), 8. Parisse (cap), 6. Macalou ; 5. Gabrillagues (19. Mostert, 71e), 4. Pyle ; 3. Aloe-Emile (18. Slimani, 47e), 2. Sempéré (16. Panis, 48e), 1. Taulofo (17. Van der Merwe, 53e).

Carton rouge : 11. Raisuke (40e, contact avec la zone des yeux)

Munster 15. Conway 23. O’Mahony (9e) ; 14. Earls, 13. Saili, 12. R. Scannell, 11. Zebo ; 10. Keatley (22. Hurley, 71e), 9. Murray ; 7. O’Donnell (20. O’Donogue, 23e-30e, puis 36e), 8. CJ Stander (Cap), 6. Copeland ; 5. Chisholm (19. Holland, 76e), 4. Foley ; 3. BJ Botha (17. Ryan, 12e, 18. Sagario, 58e), 2. Sherry (16. N. Scannell, 68e), 1. Kilcoyne

Non entré en jeu : 21. O’Leary,

LES BUTEURS

Steyn : 2/3P, 3/3 T

Keatley : 0/2 P

Scanell : 1/1 T

LES MEILLEURS

Au Stade français, Macalou, Dupuy, Nicolas, Williams, Slimani, Bonneval, Pyle ; à Munster : Murray, Chisholm, Sherry.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?