L’audace de l’Usap fait tomber le LOU

  • L’audace de l’Usap fait tomber le LOU
    L’audace de l’Usap fait tomber le LOU
Publié le , mis à jour

Si le début de la rencontre révélait un Usap en manque de réalisme, les Catalans ont tenus les armes jusqu’au bout, s’offrant le leader du championnat.

PERPIGNAN-CLERMONT : 20-16 (MT : 3-6)

Le résumé

La pénalité contre l’USAP dès la deuxième minute de la rencontre a eu effet d’électro choc chez les Catalans qui ont enchainé les temps de jeu offensifs. A l’image de la belle percée du centre Jens Torfs, l’Usap a gagné la pelouse d’Aimé Giral avec un jeu engagé et tranchant. De leur côté, les Lyonnais, en manque de ballons, ont du redoubler d’efforts pour défendre et contenir l’avancée de leur adversaire. Le LOU a cependant pu profiter des fautes au sol et en mêlée de l’Usap, pour mener au tableau d’affichage. Grâce au pied de l’ouvreur Potgieter, Lyon menait 6 à 3 à la fin d’une première mi-temps sans essai. Dominant dans la possession et l’occupation, l’Usap a néanmoins eu plus de mal à concrétiser ses actions. En deuxième période, avec très peu de passages au sol et un jeu ambitieux, le troisième ligne Strokosch a fini par marquer le premier essai du match (52e), transformé par l’arrière Bousquet. Le LOU, défendant tant bien que mal, s’est montré beaucoup plus discret et effacé que prévu. Le leader incontesté de la compétition, a du faire face au nouveau visage de l’Usap, qui a su mettre beaucoup de volume dans son jeu, tenir le ballon et défendre quand il le fallait. A l’issue d’une touche, le visiteur a néanmoins pu reprendre l’avantage grâce à un essai de Regard (13 à 16 à la 71e). Véritable ascenseur émotionnel pour le public d’Aimé Giral. Strokosch met fin au suspense insoutenable en scellant le score par un essai de dernière minute. C’est l’explosion de joie dans les tribunes, Perpignan s’impose 20-16 contre celui que l’on disait « imbattable ». 

Le tournant du match

Il ne restait que quatre minutes à jouer. Pénalité sur les cinquante mètres pour les Perpignanais, lesquels comptaient trois points de retard sur leurs adversaires. Fidèles à ce qu’ils ont montré durant toute la rencontre, ils ont choisi d’aller chercher la touche plutôt que de tenter l’égalisation avec un coup de pied. Deux minutes plus tard, à la 78e, les joueurs du Lou se mettaientune nouvelle fois à la faute dans leurs 22 mètres. Et les Usapistes décidaient encore d’aller en touche, à cinq mètres de l’en-but rhodanien. Choix payant puisque les hommes de François Gelez ont fini par marquer par l’intermédiaire de Strokosch, à l’ultime minute de jeu, pour s’offrir un succès face au leader. La victoire de l’audace.

L’homme du match

L’arrière perpignanais Jonathan Bousquet, a été exemplaire tout au long de la partie. Avec un 100 % au pied, il a également trouvé des touches magnifiques donnant d’énormes occasions à son équipe. Il ne s’est pas contenté de dicter le match au pied en baladant les Lyonnais. Incisif et lancé, il a été l’auteur de percées incroyables, mettant en difficulté la défense rhodanienne.

La fiche technique

A Perpignan, stade Aimé-Giral

Dimanche 14h25

9867 spectateurs

Arbitre : M. Ramos (Comité Languedoc)

Evolution du score : 0-3, 3-3, 3-6 (mi-temps) ; 6-6, 13-6, 13-9, 13-16, 20-16 (fin du match).

PERPIGNAN > 15. Bousquet ; 14. Pujol, 13. Mafi, 12. Torfs (22. Nawaqatabu 74e), 11. Artru ; 10. Selponi (21. Belie 58e), 9. Ecochard (20. Descons 67e) ; 7. Andre (19. Brazo 55e), 8. Chateau (cap.), 6. Strokosch ; 5. Kulemin, 4. Charlon (18. Chalureau 50e) ; 3. Ion (23. David 69e), 2. Genevois (16. Terrain 55e), 1. Forletta (17. Becasseau 67e).

LYON > 15. Loursac ; 14. Arnold, 13. Paea, 12. Regard, 11. Romanet ; 10. Potgieter (22. Bonnefond 77e), 9. Durand (20. Lorée 58e) ; 7. Puricelli (cap.), 8. Fearns (21. Fourie 55e) (19. Tuifua 61e), 6. Bonnaire ; 5. Njewel (18. Singer 70e), 4. Ghezal ; 3. Attoub (23. Tui 52e), 2. Paulo (16. Fitzpatrick 61e), 1. Buckle ( 17. Du Preez 50e).

PERPIGNAN > 2E Strokosch (53e, 80e) ; 2T (53e, 80e) 2P (11e, 45e, ) Bousquet

Carton jaune : Mafi (21e)

LYON > 1E Regard (72e) ; 1T (72e) 3P (3e, 14e, 58e) Potgieter

Carton jaune : Bonnaire (21e)

Les buteurs :

Bousquet : 2T/2, 2P/2 ; Selponi : 0DG/1 ; Potgieter : 3P/4, 0DG/2.

Les étoiles :

*** Strokosch, Bousquet

** Forletta, Kulemin, Ecochard ; Potgieter

* Chateau, Torfs, Mafi ; Buckle, Puricelli, Regard.​

                                                        Fanny Canals

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?