Thierry Dumaine : «Cette compétition est un outil de formation»

  • Thierry Dumaine : «Cette compétition est un outil de formation»
    Thierry Dumaine : «Cette compétition est un outil de formation»
Publié le , mis à jour

Le 27 février face à Leeds, au stade Gilbert-Brutus, les jeunes dragons effectueront leurs grands débuts dans le championnat "Academy". Avant le début de cette épreuve, l’entraîneur Thierry Dumaine fixe les objectifs.

Pour cette première expérience au sein de « l’Academy », quelles sont vos ambitions sportives ?

Pour ainsi dire, il n’y a pas vraiment d’objectif bien défini sur le plan du résultat. Notre but principal, c’est la formation. Le club attend à ce que la majorité des joueurs qui compose ce groupe puisse évoluer en Super-League. L’an dernier, deux joueurs du groupe : Lucas Albert et Fouad Yaha ont intégré l’équipe professionnelle. Si cette année, deux joueurs supplémentaires viennent à franchir ce cap, nous aurons une satisfaction bien légitime et nous pourrons dire que nous avons bien travaillé. Cette compétition est avant tout un outil de formation. En ce qui concerne les objectifs sur le plan purement sportif, nous allons faire en sorte de remporter le plus de matchs possibles au sein d’une épreuve qui est particulièrement relevée.

Qui sont les favoris de cette épreuve ?

Quatre équipes dominent la compétition. Ce sont Leeds, Warrington, St Helens et Wigan qui l’an dernier a remporté le titre. Cette année, les Wiganers sont de nouveaux candidats à leur propre succession. Je pense que ces quatre formations devraient se retrouver dans le dernier carré.

Vos matchs seront-ils couplés avec ceux des Dragons ?

Il faut savoir que c’est une compétition où il n’y a pas de match aller et retour. Quinze équipes composent cette compétition, vingt matchs ont été programmés entre le 27 février et le 3 septembre. Nous n’avons pas le même calendrier que l’équipe fanion. En revanche, la RFL a tenu compte des déplacements de l’équipe une. Lorsque les Dragons sont en déplacement, nous nous trouvons également en Angleterre. Certains matchs seront doublés, mais pas les rencontres à Bradford, Londres et le Cumbria dont les équipes fanions évoluent en champion ship.

Samedi, vous avez vaincu la sélection de l’Aude (68-12). Avant le début de l’épreuve, avez-vous programmé d’autres matchs amicaux ?

Tout à fait ! Nous débutons par la réception de Leeds le 27 février. À ce jour, deux matchs de préparation sont au programme. Dans l’ordre, nous jouerons face à Saint-Estève-XIII catalan et ensuite, nous avons conclu une opposition face à Villefranche-de-Rouergue qui évolue en élite 2.

Des arbitres de jeu français vont-ils diriger vos rencontres ?

Nous intégrons une compétition gérée par la fédération anglaise. Nous serons dirigés essentiellement par des directeurs de jeu anglais. À ce jour, nous n’avons pas l’information si des arbitres français vont diriger nos rencontres.

Quel est le statut de vos joueurs ?

Tous ont un statut différent. Certains sont au centre de formation, d’autres sont stagiaires. Il y a une chose très importante, c’est que le club assure la formation scolaire, professionnelle des joueurs. Des accords ont été passés avec l’université de Perpignan, les lycées, les lycées techniques. Au sein de la structure, nous sommes vigilants sur l’avenir de nos jeunes. Nous avons un regard sur leur parcours scolaire.

Didier Navarre
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?