Mont-de-Marsan pour se relancer à Aurillac

  • Mont-de-Marsan pour se relancer à Aurillac
    Mont-de-Marsan pour se relancer à Aurillac
Publié le , mis à jour

En ouverture de la 15° journée du Pro D2, Aurillac accueillera Mont-de-Marsan jeudi soir. Si les deux équipes étaient candidates à la montée en début de saison, le Stade Montois est très en retard sur ses temps de passage de l’année précédente. Dans le bon wagon, les Aurillacois devront confirmer leur invincibilité à Jean-Alric.

Les joueurs du Stade aurillacois n’étaient plus très loin de revenir avec des rougeurs après leurs derniers déplacements. Le seul point pris hors de leurs bases depuis la troisième journée rendait la situation urgente. Avec six prétendants aux places de barragiste, les points pris à l’extérieur sont souvent décisifs au moment de faire les comptes. Les Cantaliens ont enfin redressé la barre à Jean Dauger en rapportant un point d’Aquitaine (15-13) vendredi dernier. Si la victoire de l’Aviron n’est pas volée, Aurillac aurait très bien pu l’emporter. Les récentes prestations plutôt poussives des hommes de Thierry Peuchlestrade ne doivent plus être que de lointains souvenirs. Solides dans les fondamentaux et intelligents dans la variation du jeu, les Cantalous ont posé beaucoup de problèmes aux Bayonnais. S’ils ont réalisé le match parfait à l’extérieur, ils devront faire de même à Jean-Alric. Ce n’est pas Maxime Petitjean qui dira le contraire reboosté après cette belle performance. Il déclarait dans nos colonnes, « nous sommes des compétiteurs et ce match lance un nouveau cycle qui espérons-le nous amènera en demi-finale, la confiance est là, c’est bon signe ». Ce rendez-vous contre Mont-de-Marsan arrive donc à point nommé. Vainqueur à chaque fois sur sa pelouse, Aurillac à largement les moyens de s’imposer comme le dixième du classement.

Un déplacement périlleux

Récent victorieux d’Aix-en-Provence (20-18), Mont-de-Marsan n’affiche pour autant pas une confiance de tous les instants. Toujours pas guéris de leur première partie de saison ratée, les Montois ne se sont pas rassurés contre les Provençaux pourtant relégables. Pas aidés par des conditions climatiques difficiles, les locaux n’ont jamais réussi à prendre le large. Christophe Laussucq louait pourtant les intentions de ses joueurs qui ont initié quelques lancements de jeu. Il faudra sûrement proposer un rugby plus précis jeudi soir pour tenter de déstabiliser des Aurillacois très motivés. Pourtant dixième au classement, le Stade montois n’est pas totalement lâché pour les demi-finales. À six points de Perpignan cinquième, un succès dans le Cantal pourrait relancer les Landais.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?