L'heure de Tarbes

  • L'heure de Tarbes
    L'heure de Tarbes
Publié le

Pendant une heure, le TPR a dominé l’Aviron, criblé de cartons jaunes (trois de suite en première période) et obtenu une victoire logique

Tarbes – Bayonne : 19-10

Par Georges Duthu

LE RESUME

Le 19-3 affiché à la mi-temps n’était pas cher payé pour des Bayonnais malmenés dans tous les secteurs de jeu, sauf peut-être l’alignement à la touche. C’est dans cette première période quasi-parfaite que le TPR a bâti sa victoire. Elle aurait même pu être plus confortable si M. Hourquet avait sifflé l’essai de pénalité attendu par tous pour un ballon rabattu au pied des poteaux, alors que les Tarbais venaient de multiplier les temps de jeu. A défaut, le pied de Smit abonda la marque déjà forte de l’essai de Vergallo après une séance de plusieurs temps de jeu et une mêlée bien campée près de la ligne. Faute de pouvoir mettre de la vitesse dans son jeu, l’Aviron dut se contenter d’un essai sur la fin, alors que Tarbes était en infériorité numérique.

LE TOURNANT DU MATCH

L’Aviron a choisi la mêlée plutôt que la penaltouche à la 54e minute, alors que ses avants pesaient enfin sur les débats. Il peut s’en mordre les doigts car la mêlée tarbaise fit éclater la bayonnaise à la poussée et regagna du terrain. Le scénario se renouvela quelques minutes plus tard mais l’arrière Smit mit son tir sur le poteau, sans quoi le match aurait été joué plus tôt. L’aviron a donc gagné la seconde mi-temps 7-0, mais pas assez pour obtenir le bonus défensif, Bustos Moyano échouant près de la ligne en toute fin de partie.

LE PLUS BEL ESSAI

On retiendra le tarbais pour sa longue construction. Il est venu couronner toute une série d’entreprises et découla directement de la mêlée, point fort du TPR, derrière laquelle le numéro 9 Vergallo joua directement le coup autour, alors que l’oppositionétait campée pour contenir une poussée. L’essai de l’Aviron a aussi son mérite, venu après plusieurs mouvements sur la largeur, pour aboutir au décalage de son arrière sur l’aile où manquait l’ailier local Rubio (carton jaune).

L’HOMME DU MATCH

 Nicolas Vergallo évolua derrière un pack généreux, mais il le lui rendit bien en le remettant sans cesse dans le sens de la marche, fixant à tout coup la défense basque. Une stratégie parfaitement adaptée aux circonstances de jeu.

LES MEILLEURS

Vergallo, Poet, Cocagi, Collet, Veyret, Grobler, Giudicelli à Tarbes ; Bustos Moyano, Lovobalavu à Bayonne.

LA FICHE TEHCNIQUE

A TARBES

Vendredi 19h30 - 4100 spectateurs

Arbitre : M. Hourquet (Midi-Pyrénées)

Evolution du score : 3-0, 6-0, 6-3, 9-3, 16-3, 19-3 (M-T) ; 19-10

TARBES : 1E  Vergallo (28e) ; 1T, 4P (4e, 12e, 18e, 30e) Smit

Carton jaune : 14. Rubio (69e)

Non entré en jeu : 22. Veau 

BAYONNE : 1E Bustos Moyano (73e), 1T, 1P (17e) Bustos-Moyano

Cartons jaunes : 1. Fainga’Anuku (18e), 5.Taele (23e), 9. Rouet (29e)

Non entré en jeu 20. Henry

TARBES 15. Smit ; 14. Rubio, 13. Tranier, 12. Cocagi, 11. Vunisa ; 10 Poet, 9. Vergallo (20. Roussarie 71e); 7. Lockley, 8. Garrault (18. Armary 71e), 6. Collet (cap.); 5. Boukerou (19. Nemsadze 67e), 4. Veyret (19. Nemsadze 9e-13e); 3. Giudicelli (23. Negrotto 55e), 2. Grobler (17. Costa-Repetto 55e),1. Schuster (16. Stroe 55e)

 

BAYONNE 15. Bustos Moyano ; 14. Laveau, 13. Lovobalavu, 12. Thiery (22. Hegarty 58e), 11. Jané ; 10. Méret (21. Du Plessis 49e), 9. Rouet (cap) ; 7. Chouzenoux (19. Marmouyet 57e), 8. Van Lill, 6. Macome (17. Iguiniz 22e-29e); 5. Taele, 4. Huete (18. Hoin 57e); 3. Peikrishvili (23. Choirat M-T),  2. Arganèse (16. Labouyrie 49e),1. Fainga Anuku

 

 

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?