Clive Sullivan : l’immortel ...

  • Clive Sullivan : l’immortel ...
    Clive Sullivan : l’immortel ...
Publié le , mis à jour

C’est le joueur de couleur, le plus célèbre du Royaume - uni qui a porté avec succès le maillot de Hull FC et des Hull KR. Natif du Pays de galles, il s’est également illustré sous le maillot gallois et celui de la Grande-Bretagne qu’il a mené à au titre de champion de monde en 1972. Le portrait d’un joueur hors-norme malheureusement trop tôt disparu

C’est bien connu « Nul n’est prophète en son pays ». Le Métis, Clive Sullivan, le plus talentueux ailier de l’histoire du rugby à XIII des Îles britanniques peut ainsi en témoigner. Il a vu le jour le 9 avril 1943 à Cardiff, mais c’est à Hull qu’il a conquis ses lettres de noblesse. La cité du Yorkshire l’a même immortalisé en baptisant une route principale de la ville, la A 63, « Clive Sullivan way ».

L’existence de Clive Sullivan aurait pu inspirer bien des romanciers. Une existence riche, mais malheureusement courte puisque c’est à 42 ans, le 8 octobre 1985 qu’il a poussé son dernier souffle vaincu par un maudit cancer. Avant d’embrasser avec succès une carrière au plus haut niveau international avec la Grande - Bretagne puis le Pays de galles et sous le maillot du Hull FC et Hull KR, Clive a servi avec un certain panache dans l’armée de sa gracieuse Majesté comme officier parachutiste jusqu’en 1964. L’uniforme lui allait à ravir, mais sa passion, c’était le rugby à XIII où il avait fait des débuts prometteurs en 1961 sous les couleurs du Hull FC.

Et pourtant jeune, sa santé était très fragile. À trois reprises, la fragilité de son genou droit l’obligea à passer sur la table d’opération. Une santé défectueuse qui l’avait ainsi privé d’un premier contrat professionnel à Bradford.

Maudit par Bradford, c’est sous les couleurs du Hull FC qu’il va enchanter les foules de 1961 à 1973 et le KC Stadium et multiplier les exploits. Le 15 avril 1968, il s’offre même le luxe d’inscrire sept essais contre Doncaster. Un record qui n’a jamais été battu, ni égalé. La classe de ce félin ne pouvait que séduire les sélectionneurs de l’époque qui au terme de cette année 1968 le sélectionnèrent pour la Coupe du Monde en Australie.

LE PREMIER CAPITAINE DE COULEUR DU SPORT BRITANNIQUE

En 1968, il s’envole pour l’Australie où la Grande - Bretagne termine à la troisième place. Il s’illustre toutefois le 8 juin 1968 à Sydney où il inscrit trois essais face à la Nouvelle-Zélande pour un succès final de (38-14). Lors de la Coupe du Monde 1972 en France, l’entraîneur Jim Shallinor lui confie les galons de capitaine, une reconnaissance qui n’est pas passée inaperçue en Grande - Bretagne puisqu’il devient le premier capitaine de couleur de l’histoire du sport britannique.

Cette Coupe du Monde 1972, lui a à jamais laissé une trace indélébile. Lors de la finale face à l’Australie le 11 novembre au stade de Gerland à Lyon, il inscrit un essai d’anthologie. À hauteur des vingt - deux mètres, il récupère un ballon, d’un changement de pied, il élimine deux défenseurs : Brannighan et Pittard.

Après quatre-vingts mètres de course, il inscrit un essai historique. Au terme de la rencontre et après vingt minutes de prolongation, les deux nations se quittent sur un score de parité (10-10). Mais à la faveur de sa première place lors de la phase de classement, la Grande-Bretagne est sacrée championne du Monde.

Trois ans après, Clive rejoue une Coupe du Monde, mais c’était sous les couleurs galloises qu’il parvient à hisser à la troisième place de l’épreuve.

LA COUPE AVEC HULL KR ET HULL FC

Au sommet de sa gloire en 1974, Clive a rejoint l’autre club de Hull, celui des Kingstown Rovers. En 1980, il joue la mémorable finale de Cup à Wembley entre le Hull KR et Hull FC. Son premier grand titre majeur en club, il le décroche face à ses anciennes couleurs (10-5). Le Hull FC ne fut pas du tout rancunier. Au contraire, en 1981, il retourne au club de ses débuts où en 1982, il décroche à 39 ans face à Widnes sa seconde Cup. Une victoire (18-9) sur la pelouse d’Elland Road à Leeds qui fut le point final d’une carrière sportive extraordinaire.

À Hull, Clive Sullivan est l’homme qui a inscrit 406 essais dans sa carrière. En Angleterre, il est plus que jamais une légende, malheureusement trop tôt disparue.

Digest

Clive Sullivan

Né le 9 avril 1943 à Cardiff

Décédé le 8 octobre 1985 à Hull.

Poids : 81 kg, taille : 1, 82 m.

Poste : ailier gauche.

Clubs : Hull FC (1961-1973), Hull KR (1974-1982), Doncaster (1982-1983), Oldham (1983-1984).

Sélections : Grande-Bretagne 17, Pays de galles 15, 30 essais marqués.

Palmarès : champion du Monde avec la Grande-Bretagne 1972, vainqueur de la Cup 1980 avec 1980,

1982 avec Hull FC.

Didier Navarre
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?