• Mohamed Khribache : «  Nous avons les ingrédients pour rivaliser »
    Mohamed Khribache : « Nous avons les ingrédients pour rivaliser »
Publié le / Modifié le
Pro D2

Mohamed Khribache : « Nous avons les ingrédients pour rivaliser »

Demain Bourgoin et Lyon ouvriront le bal de la 16e journée du Pro D2. Occasion de se pencher sur ce derby avec Mohamed Khribache, le talonneur Berjallien.

Cinquante minutes et 30 points séparent Bourgoin dixième, de Lyon premier. Dans un derby qui tient généralement ses promesses du côté de Pierre-Rajon, ce premier match de la phase retour promet de belles envolées. La dernière confrontation avait accouché de neuf essais pour un score fleuve de 34-33 en faveur des Berjalliens. Installé dans le ventre-mou du classement, le CSBJ n’aura rien à perdre face à l’ogre lyonnais. Après une victoire sur Biarritz l’équipe en forme du moment, et une courte défaite à Montauban la semaine passée, les Ciel et Grenat abordent cette rencontre dans de bonnes conditions. « Nous sommes plutôt bien psychologiquement, il y a eu beaucoup d’enthousiasme tout au long de la semaine » nous confiait Mohamed Khribache le talonneur.

De vieilles connaissances

De retour de blessure, l’avant isérois sera de la partie pour tenter de venir à bout du voisin lyonnais. S’il respecte cette « grosse écurie », il ne compte pas pour autant les laisser jouer, « nous avons mis tous les ingrédients nécessaires durant la semaine pour rivaliser » et d’ajouter, « il n’y a pas de secteurs prédéfinis sur lesquels nous avons insisté, il faudra avant tout répondre présent en défense et au niveau du combat pour arriver à leur poser des problèmes, la conquête sera aussi très importante ». À l’image de Mohamed Khribache, Bourgoin est composé d’une bonne partie de joueurs qui sont au club depuis plusieurs années, ce match n’a donc plus aucun secret pour eux, « nous avons déjà joué Lyon à de nombreuses reprises en catégorie de jeunes donc c’est sûr que nous les connaissons bien » conclut le talonneur. Quentin Berthomé.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir