Le Rheu, l’invité surprise

  • Le Rheu, l’invité surprise
    Le Rheu, l’invité surprise
Publié le , mis à jour

Actuel leader de sa poule en Fédérale 3, l’équipe du Rheu, petite commune de la banlieue de Rennes, étonne. Comment ont-ils fait pour en arriver là ?

Qui aurait pu croire qu’une petite commune de la banlieue de Rennes, le Rheu, soit le troisième club de rugby de Bretagne ? Comptabilisant plus de 400 licenciés, dont 110 séniors, ce club de Fédérale 3 se place depuis les trois dernières années dans le haut du classement. Promu en Fédérale 3 en 1982, le Rheu n’a jamais cessé d’évoluer à cette division depuis, le tout dans une région où le rugby est très peu mis en avant. « Même si notre région est la sixième de France en termes de licenciés, il y a peu de rugby de haut niveau. La région est dynamisée par le foot la voile et le cyclisme » explique Alain Ribault, le manager des seniors 1 et 2.

Bien que le ballon ovale soit moins présent que le ballon rond, le Rheu ne manque pas de recrues : « Nos joueurs viennent principalement de la région. Certains sont venus joueur ici par hasard. La proximité avec l’université de Rennes nous permet aussi de récupérer des licenciés ». Au niveau du budget tout roule aussi pour les Rheusois : « Les animations de l’école de rugby, ainsi que les licences nous permettent de faire entrer de l’argent pour le club. Il y a aussi plus de 70 partenaires qui représentent 25 % du budget et quelques subventions des collectivités » ajoute le manager. Avec le climat, la période hivernale est plus délicate à gérer. Mais le Rheu est un club privilégié : « la gestion des terrains peu parfois poser problème à cause du climat. Mais nous bénéficions d’un complexe sportif important grâce au collège et au lycée, avec qui nous avons monté une section rugby ».

La recette d’un champion

Cette année, toutes les conditions sont donc réunies pour que le Rheu aille loin. Remportant neuf des dix matchs joués, avec huit bonus offensif, les Noir et Jaune comptent bien enchainer les victoires jusqu’à la fin. L’an dernier ils étaient finalistes du championnat de France en excellence B, mais avaient perdu contre Palavas-les-Flots. Etrillant Saint Malo au retour de la trêve (72 à 0), le Rheu continue son ascension tout en gardant la tête sur les épaules : « L’équipe est prête et c’est la meilleure que nous puissions avoir. Cependant nous ne sommes jamais à l’abri d’une défaite. Nous pouvons perdre partout » tempère Alain Ribault. Ce dimanche le Rheu se rendra à Cholet pour la 11e journée de Fédérale 3. Mais comme toujours, le match n’est pas gagné d’avance. Par Sarah Thuault-Ney

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?