Coupe d’Europe : dernier round

  • Coupe d’Europe : dernier round
    Coupe d’Europe : dernier round
Publié le , mis à jour

La dernière journée de la phase de groupe des coupes d’Europe a sonné. Si le Racing est déjà qualifé, aucune autre équipe française peut en dire autant, Champions et Challenge Cup confondues. Clermont, Toulon, le Stade français, Brive, Montpellier et Grenoble sont toujours dans la course.

Champions Cup :

Toulouse – Saracens. Même s’il est mathématiquement éliminé de la course aux phases finales, le Stade toulousain veut terminer sa campagne européenne par une victoire de prestige face aux Saracens. Une équipe anglaise, leader incontesté du groupe, qui cherchera à assurer un quart de finale à domicile.

Clermont – Bordeaux-Bègles. Le dernier acte de cette phase de poules européennes se jouera ce dimanche à Clermont, au stade Marcel-Michelin. Une confrontation franco-française où les deux équipes conservent une chance de se qualifier. Pour les deux équipes, il faudra décrocher cinq points. De quoi assurer un joli spectacle et espérer voir le rugby tricolore limiter la casse sur la scène continentale.

Glasgow – Racing. Le Racing, d’ores et déjà assuré de disputer son quart de finale européen à domicile, a-t-il encore quelque chose à jouer en Écosse? Laurent Labit, l’un des entraîneurs franciliens, analyse « Nous souhaitons conserver une dynamique de victoires et terminer avec le meilleur classement possible. De celui-ci dépendra en effet le nom de notre adversaire en quarts de finale… »

Stade français – Leicester. Pour espérer se qualifier, le Stade français doit impérativement s’imposer. Et pour maximiser ses chances, un bonus offensif serait le bienvenu. Malheureusement, après la défaite samedi dernier à Limerick face au Munster, les Parisiens dépendront des résultats dans les autres poules pour prétendre à une des trois places de meilleurs deuxièmes. Les Tigres, eux, sont d’ores et déjà qualifiés.

Bath – Toulon. oulon doit s’imposer sur la pelouse de Bath pour décrocher sa qualification. Mais même éliminés, les Anglais entendent quitter la compétition sur une note positive. Le RCT et les Wasps se mèneront une lutte à distance pour la première place. Un succès bonifié assurerait la prise d’ascendant des hommes de Bernard Laporte. Mais avant tout, il faut l’emporter.

Ulster – Oyonnax. Le souvenir du match aller, dans l’Ain, remporté à l’arraché, incitera l’Ulster à la prudence, mais l’enjeu portera aussi les Irlandais à se livrer sans retenue. Oyonnax jouera pour tenter d’atteindre son objectif de ne pas terminer à la dernière place de la poule. Pour l’Ulster, il faudra impérativement vaincre pour espérer se qualifier parmi les meilleurs deuxièmes de poule.

Challenge Cup :

Castres – Pau. Pas d’enjeu dans cette confrontation franco-française, si ce n’est de préparer les prochains matchs de Top 14, contre l’UBB pour le CO et le voyage à Toulouse pour Pau.

La Rochelle – Worcester. Après une deuxième mi-temps encourageante à Gloucester, certains Rochelais disposent d’une dernière occasion de bousculer la hiérarchie avant la dernière ligne droite en Top 14. Touché à une cuisse, Qovu fera son retour, tout comme Murimurivalu et Hingano. En revanche, le centre Botia, en reprise, est trop juste, alors que Corbel s’est blessé en espoirs le week-end dernier. Pour le reste, l’infirmerie maritime - où ne figurent plus Januarie et Kaulashvili - a pas connu de nouvelle entrée au retour d’Angleterre.

Agen – London Irish. Grosse semaine pour les Agenais, où une partie du groupe a préparé la reception des London Irish, quand l’autre se projetait déjà sur la reception de Grenoble, en championnat, le samedi 30 janvier. Les Lot-et-Garonnais ont eu droit à un entraînement avec opposition réélle mercredi soir face à la formation de Fédérale 1 et voisine, de Valence-d’Agen. Côté infirmerie, mis à part les absents de longue date, comme le Canadien, Taylor Paris(ligament croisé à un genou), rien à signaler de

marquant.

Montpellier – Harlequins. De retour à l’entraînement, l’ouvreur François Trinh-Duc (Tibia) prendra place sur le banc ce soir et devrait entrer à la mi-temps. Blessés, l’ailier Timoci Nagusa (ischios) et le pilier Nicolas Mas (mollet) sont forfaits. à l’image également des piliers Yvan Watremez (reprise), Schalk Van der Merwe (épaule) et CJ Van der Linde (pectoraux). Du coup, le pilier géorgien Davit Kubriashvili a lui été ajouté sur la liste européenne du MHR et sera donc remplaçant.

Newcastle – Brive. Le troisième ligne Petrus Hauman a été rajouté sur les listes de la Challenge Cup et peut donc postuler. Alfi Mafi et Benjamin Pètre ont repris l’entraînement collectif et devraient être dans le groupe. Fabien Sanconnie, malade en début de semaine, pourrait tout de même être du voyage. John Snyman et Sevanaïa Galala sont en phase de reprise et pourraient être aptes la semaine prochaines. Guillaume Namy, Arnaud Mignardi et Gaëtan Germain seront au repos et ne feront pas le voyage en Angleterre.

Grenoble – Edimbourg. Absent de longues semaines en raison d’une déchirure, Fabien Gengenbacher effectue son retour dans le groupe en même temps que Loustalot (commotion) et Percival (dos). La décision quant à la participation de Rossouw De Klerk (dos) ne sera prise que lors de la mise en place de vendredi. À noter les retours aux ailes de Mignot et Kilioni ainsi que de Fabien Barcella en première ligne.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?