• Une victoire aux forceps
    Une victoire aux forceps
Publié le / Modifié le
Pro D2

Une victoire aux forceps

Les Narbonnais ont certes remporté la victoire, mais ils n'ont pas été convaincants. Face à des Dacquois qui leur ont causé des problèmes, les Audois ont accouché de ce succès dans la douleur au terme d'une rencontre de qualité passable.

Par Robert FAGES

Résumé

Les deux équipes restaient chacune sur une défaite, les Narbonnais à Lyon et les Dacquois chez eux face à Béziers. Autant dire qu’Audois et Landais avaient à cœur de relever la tête avec l’objectif commun d’engranger des points pour améliorer leur place au classement. Le RCNM voulait réintégrer la première moitié du tableau pour ne pas se laisser distancer dans la course à une éventuelle place qualificative, et l’US Dax avait pour objectif de s’éloigner de la zone de relégation. Les Narbonnais qui comptabilisaient déjà une défaite à domicile contre Tarbes, ne souhaitaient pas renouveler pareille mésaventure. La pression était donc forte sur leurs épaules lorsqu’ils sont entrés sur le terrain. Comme on pouvait s’y attendre et compte tenu des conditions atmosphériques, pluie fine et terrain glissant, les deux équipes se sont essentiellement livrées à un jeu au pied. Les deux formations qui à la pause étaient à égalité (9-9) ont par ailleurs commis beaucoup de fautes techniques. Il faudra attente l’heure de jeu pour voir les Narbonnais creuser l’écart suite au seul essai de la partie inscrit par le demi d’ouverture Pierre-Alexandre Dut. Le RCNM remporte la victoire mais force est de constater que cela n’a pas été facile pour les orange et noir qui n’arrivent toujours pas à assurer correctement leurs passes. On a eu droit à de nombreuses maladresses et approximations de leur part. Cela devient récurrent. Toutefois, l’essentiel était de gagner. C’est fait. Mais que ce fut dur.

Le fait du match

Ce sont les nombreuses maladresses et passes mal assurées commises par les joueurs des deux équipes avec toutefois une prime au Narbonnais. A cela, il faut ajouter un jeu au pied très imprécis des deux côtés et beaucoup trop utilisé tout au long de la rencontre. Il est vrai que le terrain glissant et un ballon qui était devenu une savonnette n’autorisaient pas la pratique d’un rugby de mouvement. La rencontre n’a pas été captivante.

Le plus bel essai ou la plus belle action

Il se situe à la 58e minute. Alors que les deux équipes sont à égalité (12-12) suite à une série de coups de pieds de pénalité sanctionnant de nombreuses fautes commises de part et d’autre, les Narbonnais mettent la pression sur les Dacquois repoussés jusqu’à leur ligne d’en but. Le ballon est alors très vite récupéré par le demi de mêlée Sébastien Rouet, dont c’était le retour et son premier match de la saison, pour le passer à l’ouvreur Pierre-Alexandre Dut qui, après un feinte de passe, marque le seul essai du match.

L’homme du match

Une fois de plus, Clint Eadie, l’ouvreur du RCNM a fait état de toutes ses qualités de buteur. A lui seul, il a inscrit 15 des 20 points de son équipe. Le joueur australien est en train de réaliser sa meilleure saison avec Narbonne.

L’homme du match

Une fois de plus, Clint Eadie, l’ouvreur du RCNM a fait état de toutes ses qualités de buteur. A lui seul, il a inscrit 15 des 20 points de son équipe. Le joueur australien est en train de réaliser sa meilleure saison avec Narbonne.

La fiche technique

A Narbonne – Vendredi 19 h 30

3 000  spectateurs

Arbitre : M. Brousset (MPY)

Evolution du score : 3-0 ; 3-3 ; 6-3 ; 9-3 ; 9-6 ; 9-9 ; 12-9 ; 12-12 ; 17-12 ; 20-12

 Narbonne : 1 E Dut (58e) ; 5  P Eadie (1e, 14e, 31; 46e, 65e)

 Dax : 4 P Bourret (7e, 33e, 40e, 55e)

 Narbonne : 15. Rattez ; 14. Navakadretia (11. Klur 71e), 13. Plessis-Couillaud, 12. Eadie, 22. Jasmin ; 10. Dut (21. Halangahu 59e), 9. Sheehan (20. Rouet 47e) ; 7. Belzons, (19. Meafua 17e – 20e) (19. Meafua (55e), 8. Hala’ufia, 6. Boidin ; 5. Penalva (18. Manchia 13e – 20e), 4. Nkinsi (18. Manchia 75e) ; 3. Zanon, 2. Edmonds, (16. Vuli 55e) 1. Fichten (17. Tuinukuafe 74e)

 Dax : 15. Prat ; 14. Dechavanne (19. Delai), 13. Naqalevu, 12. Devade (21. S. Ternisien 75e), 11. Bourret ; 10. Lacoste, 9. Bau (20. Salle Canne 69e); 7. Coletta, 8. Koliavu (C. Ternisien 62e), 6. August (S. Ternisien 45e – 53e; 5. Tuineau (17. Albertarrio 66e), 4. Bert ; 3. Kuparadze (23. Dreyer 42e), 2. Delonca (16. Bethery 52e), 1. David (17. Choinard 52e)

 

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir