Novès, Bru et Dubois dévoilent leur projet

  • Novès, Bru et Dubois dévoilent leur projet
    Novès, Bru et Dubois dévoilent leur projet
Publié le , mis à jour

Alors que le premier stage de l’ère Novès a débuté dimanche soir à Marcoussis, le nouveau sélectionneur et ses adjoints, Yannick Bru et Jean-Frédéric Dubois, sont venus dans les locaux de Midi Olympique en milieu de semaine dernière. Ils se sont livrés pendant plus d’une heure au jeu des questions-réponses pour un entretien exclusif à paraître ce lundi dans Midi-Olympique.

Un débat riche. Pendant plus d’une heure, Guy Novès, Yannick Bru et Jean-Frédéric Dubois se sont livrés au jeu des questions réponses, vingt-quatre heures après avoir annoncé le premier groupe de trente-et-un joueurs retenus pour le stage de préparation au Tournoi des VI Nations. Midi Olympique retranscrit ce long entretien ce lundi dans ses colonnes. Trois pages de confessions et de promesses alors que l’équipe de France a rendez-vous avec l’Italie le 6 février pour son retour à la compétition après le crash de la Coupe du monde en Angleterre. Guy Novès n’a pas caché que ce premier test est très attendu par toute la France du rugby : « Nous sommes tout de même conscients que les gens attendent beaucoup de ce début de mandat. C’est tout nouveau, tout beau et il y a du rêve, parfois du fantasme. Nous gardons les pieds sur terre, nous sommes pragmatiques : même si nous avions des idées qui nous paraissent extraordinaires, nous n’oublions pas que nous n’aurons qu’un jour et demi de travail avant notre premier match ! »

Présent lors du mandat précédent, Yannick Bru a reconnu avoir beaucoup appris de ses quatre premières années au CNR de Marcoussis. L’ancien talonneur du Stade toulousain est très bien placé pour évoquer l’importance des premiers résultats pour créer une histoire commune : « Dans le passé, nous n’avons peut-être pas saisi l’importance majeure du Tournoi des VI nations, en tant que première étape d’un long chemin. C’est vrai, cette première étape conditionne beaucoup de choses médiatiquement mais aussi sportivement. » Le staff des Bleus n’a éludé aucune question, ni sur les hommes ni sur le plan de jeu. De la sélection surprise de Jean-Marc Doussain à l’absence de Bernard Le Roux («Il n’y a pas de problème Le Roux»). Du rajeunissement du groupe France à la présence de joueurs étrangers. De la nécessité d’établir un cadre de jeu précis à la prise d’initiative inspirée. «J’aimerais donner de la liberté d’initiative aux joueurs, sur le terrain. Le fil conducteur, c’est l’annonce. Mais l’initiative du joueur, cette capacité à faire une différence au détriment de la récitation, c’est un message qui doit passer. » Guy Novès va le marteler pendant trois jours au CNR de Marcoussis. Mais surtout, à travers cette longue conversation filtre l’envie du nouveau sélectionneur : apporter du bonheur aux supporters.

Nicolas Augot
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?