54 semaines de suspension

  • 54 semaines de suspension
    54 semaines de suspension
Publié le / Mis à jour le

Dylan Hartley, le nouveau capitaine du XV de la Rose, fut très souvent sanctionné durant sa carrière. Retour sur l’équivalent de plus d’une année de suspension pour divers gestes ou paroles déplacés.

Dylan Hartley n’est pas un enfant de chœur, lui-même n’a pas cherché à le cacher. Ces derniers jours, il s’est contenté de refuser de parler de ce sujet, d’un ton courroucé : « Je suis frustré de ces incessantes questions. Disons, que j’ai appris les leçons du passé. ». Depuis ses débuts professionnels, Dylan Hartley a cumulé cinquante-quatre semaines de suspension pour divers motifs.

En avril 2007, il fut suspendu vingt-six semaines pour des fourchettes administrées aux joueurs des Wasps James Haskell et Jonny O’Connor.

En mars 2012, il fut banni huit semaines pour avoir mordu le doigt du joueur irlandais Stephen Ferris durant le Tournoi des Six Nations.

En décembre 2012, il fut suspendu deux semaines pour avoir frappé le joueur de l’Ulster Rory Best durant un match de Coupe d’Europe.

En mai 2013, il fut sanctionné pour onze semaines pour avoir insulté l’arbitre Wayne Barnes lors de la finale du championnat entre les Saracens et Northampton. Cette peine l’exclua de la tournée des Lions en Australie.

En décembre 2014, il fut expulsé pour un coup de coude à la face du joueur de Leicester Matt Smith. Il fut privé de rugby pendant trois semaines.

En mai 2015, il fut banni pour quatre semaines pour un coup de tête à son vis à vis des Saracens Jamie George . Ce geste lui coûta sa participation à la Coupe du Monde.

Jérôme Prévot
Voir les commentaires
Réagir