Guirado : « J’ai beaucoup appris avec Thierry Dusautoir »

  • Guirado : « J’ai beaucoup appris avec Thierry Dusautoir »
    Guirado : « J’ai beaucoup appris avec Thierry Dusautoir »
Publié le , mis à jour

Samedi, au Stade de France, Guilhem Guirado connaîtra son premier capitanat en équipe de France. Une charge émotionnelle supplémentaire ?

Que représente pour vous ce premier capitanat ?

Un immense honneur, une fierté. J’essaie néanmoins de rester focalisé sur ce qui me concerne, c’est-à-dire le match et le terrain. Je me dois avant tout d’être exemplaire. Après, je vous laisse écrire ce que vous voulez…

En quoi le capitanat change-t-il votre quotidien ?

Ce n’est pas un changement radical, en fait. Je recadre simplement les choses qui me semblent importantes, lorsque je sens que le moment est venu. J’ai beaucoup de travail sur mon poste lui-même. Les lancers en touche, la mêlée nécessitent une implication et une concentration maximales.

En quoi cette équipe d’Italie est-elle différente de celle que vous avez battue pendant le Mondial ?

Malgré la retraite de certains joueurs, une incontestable continuité demeure dans cette équipe. Les Italiens ont d’ailleurs conservé le même sélectionneur (Jacques Brunel, N.D.L.R.). Le capitaine, Sergio Parisse, est également toujours là.

Ce match sera le premier au Stade de France depuis les attentats du 13 novembre. Comment l’appréhendez-vous ? Est-ce une responsabilité supplémentaire ?

Non. Le pays est en état d’alerte par rapport à ça. On n’y pense pas forcément. Vous savez, se projeter sur des actes qui pourraient arriver, ce n’est pas très bon non plus…

Quel capitaine de l’équipe de France vous a-t-il le plus marqué ?

Ils ont tous laissé une trace dans l’histoire de notre sport et ma mémoire. Après, j’ai longtemps côtoyé Thierry (Dusautoir, N.D.L.R.) et j’ai beaucoup appris à ses côtés. Il fut un excellent capitaine.

Marc Duzan
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?