Novès explique ses choix

  • Novès explique ses choix
    Novès explique ses choix
Publié le , mis à jour

Le nouveau sélectionneur du XV de France Guy Novès a livré ce jeudi matin la liste des joueurs qui débuteront la rencontre samedi face à l’Italie. Fidèle à ses idées et sa conception du jeu, le nouveau patron des Bleus et son staff ont composé une équipe séduisante, clairement portée sur le mouvement. Décryptage et motivations.

Le choix de Virimi Vakatawa

« Des garanties, je n’en ai aucune pour aucun des joueurs. Ce n’est pas un pari, c’est un choix. On veut le voir en conditions réelles. On est conscient qu’il a des lacunes. Il ne maîtrise pas son poste complètement, mais plus tôt on le mettra en situation, mieux ce sera. Ce qui nous a plus, c’est sa disponibilité, le fait qu’il s’inscrive dans un projet de jeu qui ne sera pas au point car nous avons eu peu de temps pour travailler. Mais sa capacité à s’exprimer dans les espaces, le fait qu’il soit plus à l’aise en portant le ballon plutôt qu’en courant derrière, nous a convaincu de le lancer. »

Le choix de la charnière

« Était-ce une évidence ? Je ne sais pas. Le groupe qu’on met en place, on croit en lui. On sait qu’ils vont donner le meilleur, je vous le garantis. C’est une charnière très jeune qui démontre sur le terrain tous les week-ends un talent particulier et qui correspond à un profil de joueur. Est-ce qu’ils sont trop jeunes ? Je vous laisserai juger. On sait qu’ils ne vont pas nous décevoir, ils vont y laisser la peau. C’est peut-être l’avenir du XV de France. »

Le choix de la première ligne

« Quand on construit quelque chose, il faut toujours regarder ce qui s’est fait avant. Pour bâtir, c’est mieux. L’expérience de la première ligne et même de la seconde ligne est là. Mais on voit aussi des jeunes joueurs qui arrivent comme Poirot, Jedraziak ou Camara. Ils sont là pour s’intégrer, mais en première ligne, il y a un combat qui ne fait pas toujours à appel à la jeunesse. »

Le choix du buteur

« Les garçons vont aller travailler au Stade de France demain (vendredi). Je vais laisser les joueurs prendre l’initiative. Les deux vont en débattre. A priori, Sébastien butera de près, Jules (Plisson, N.D.L.R.) de loin. Mais c’est ma façon de faire. Je laisserai les garçons prendre la décision. »

Le choix du vice-capitaine

« Ce sera Yoann Maestri. »

Arnaud Beurdeley
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?