XV d’Écosse : on prend les mêmes et on recommence

  • XV d’Écosse : on prend les mêmes et on recommence
    XV d’Écosse : on prend les mêmes et on recommence
Publié le , mis à jour

35 joueurs ont été retenus par le sélectionneur néo-zélandais Vern Cotter. Après plusieurs années de défaite dans le Tournoi (pas de titre depuis 1999), le XV du chardon à des ambitions sérieuses. L’équipe est quasiment inchangée, deux jeunes piliers vont faire leur entrée.

Cette année, deux jeunes joueurs vont faire leurs entrées dans l’équipe Écossaise : Lander Fagerson (20 ans, Glasgow) et Rory Sutherland (23 ans, Édimbourg). Ils évolueront aux côtés de joueurs qui ont marqué les esprits, tels que les frères Gray, Mark Bennett ou encore le capitaine Greig Laidlaw. Retour sur ces joueurs emblématiques.

Blessé à l’épaule depuis début janvier, Mark Bennett n’était pas sûr de pouvoir commencer le tournoi contre l’Angleterre à Murrayfield, samedi 6 février. Le centre des Glasgow de 23 ans, avait été élu meilleur marqueur d’essais en 2015, pour les trois essais qu’il avait inscrit durant la Coupe du Monde 2015. Pour Matt Taylor, entraîneur adjoint, Mark Bennett « a de bonnes chances de jouer le match contre l’Italie » a-t-il déclaré dans la presse Écossaise. S’il est sélectionné, il fêtera sa quatorzième sélection avec le XV du chardon.

Les frères Gray, deuxième ligne de l’équipe Écossaise vont aussi débuter le match face à l’Angleterre. Physiquement supérieurs, les frères Gray devraient permettre de dominer la mêlée anglaise. Les frères sont aussi supérieurs en touche et pour les placages. L’an dernier, ils ont remporté en combiné, plus de 50 alignements en touche, tandis que Ricchie Gray, n’a loupé que deux plaquages sur 97. Âgé de 26 ans et 51 sélections Ricchie Gray est un joueur très complet. Il est le seul joueur Écossais à évoluer en France, à Castres. De son côté son frère Jonny Gray, joueur international va jouer sa 20e sélection samedi.

Cette année encore, Greig Laidlaw est le capitaine du XV du chardon. Il a joué sa première sélection à Murrayfield, contre la Nouvelle Zélande en 2010 et fera samedi sa 47e sélection avec les écossais. Même s’il n’a pas brillé dans la dernière Coupe du Monde, Laidlaw se sent confiant pour ce tournoi et affirme dans la presse étrangère, que l’équipe a tiré des leçons des matchs de la Coupe du Monde.

S.T.-N.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?