Strasbourg n’a plus le choix

  • Strasbourg n’a plus le choix
    Strasbourg n’a plus le choix
Publié le , mis à jour

Avec quatre défaites sur ses cinq derniers matchs, le club alsacien n’a plus le choix : il doit vaincre Aubenas, qui est pourtant l’une des grosses écuries de sa poule...

Avec seulement trois victoires au compteur, le bilan de Strasbourg n’est pas fameux. Logique direz-vous, car le club alsacien est, rappelons-le, promu dans l’élite amateur. La différence qui les sépare avec le bas du classement occupé par Mâcon, La Voulte, et Vienne, c’est que les Strasbourgeois ont remporté deux matchs nuls, contre la Seyne en ouverture de championnat et contre Chambéry pour le compte de la troisième journée. La suite de leur parcours a été inégale : il y eut cette déroute à Romans (38-6), puis une belle résistance à domicile contre l’ogre bressan (défaite 0-6). Il y eut aussi cette belle victoire, arrachés sur le terrain de la Voulte-Valence (24-22), qui a donné un gros coup de massue au ROC dans la course au maintien.

Le défi d’Aubenas

La vérité de ces résultats, c’est qu’en dépit de son classement peu enviable et de son statut de promu, Strasbourg est capable de rivaliser avec les meilleures formations de sa poule, y compris celles qui, dans quelques mois, changeront de dimension pour disputer l’autre championnat de Fédérale 1, celui des formations qui ont rempli les conditions pour monter en Pro D2. Chambéry, chez qui les Strasbourgeois se sont déplacés la semaine dernière, fait partie de ce petit club. Et jusqu’à l’heure de jeu, les Alsaciens tenaient les Savoyards au score grâce à leur réalisme et à la précision de la botte de leur buteur, l’ouvreur Lombard. Ensuite, les Alsaciens ont fini par subir les assauts des avants savoyards, et encaissé un essai du puissant numéro huit Bitzadze. Cette fois, face à Aubenas, ils devront tenir jusqu’au bout, et conserver le même réalisme. Car les Ardéchois comptent déjà neuf victoires, et ne comptent pas s’arrêter en si bon chemin.

Simon Valzer
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?