Langon : place forte à défendre

  • Langon : place forte à défendre
    Langon : place forte à défendre
Publié le , mis à jour

L’enjeu est double pour les Langonnais, resserrer les rangs alors que l’équipe dénombre beaucoup de joueurs blessés et raccrocher, à la faveur d’un succès, le wagon des qualifiables. En face, Limoges vient avec des intentions.

Langon — Limoges samedi 17 h 30

La mission ne semble pas aisée à première vue mais pas impossible non plus pour les Langonnais, actuellement 7es de la poule 2. Pas aisée parce que les Langonnais ne sont pas dans la meilleure dynamique qui soit avec deux défaites consécutives à Libourne (16 à 12) et Rouen (24 à 13) qui ont entamé le crédit des hommes drivés par Julien Méret et Vincent Violle mais certainement pas le moral. Yann Dessis, le deuxième ligne confirme : « Il y a chantier, c’est vrai, parce que en ce moment on est dans le dur. On joue de malchance aujourd’hui parce qu’on a pas mal de blessés mais cela devrait aller mieux dans quelques semaines avec des joueurs qui vont revenir dans le courant du mois de mars. Mais dans l’engagement, l’implication des gars, il n’y a rien à dire. On se resserre grâce à ça. »

Sur la réception de Limoges à proprement parler, Langon sait à quoi s’attendre. A l’aller, l’on se souvient du déplacement douloureux à Limoges, c’était en tout début de saison. 43 à 13 au tableau, dur à encaisser face, certes, à une équipe de l’Usal déjà en place. Yan Dessis : « Ce match est doublement important, pour le maintien d’une part et puis, pour espérer encore accrocher une cinquième place qui devrait être qualificative. »

Il ne manque pas grand-chose pour inverser la tendance et la courbe des résultats, Langon aurait sans doute mérité un bonus défensif à Rouen et puis, il y a des petits bonheurs, comme la récente sélection de Yan Dessis, le deuxième ligne, avec l’équipe de France amateur, qui amènent un regain de confiance à tout un groupe. Alors, même si les Limougeauds de Nicolas Escouteloup et Sébastien Bonnet, installés sur le podium, vont débarquer en terre bordelaise avec l’ambition de venir décrocher une deuxième place (ils comptent 38 points contre 40 points pour les deuxièmes de Lille), l’heure n’est pas à la sinistrose mais bien au retroussage de manches. Langon n’est-elle pas une place forte ?

Cédric Cathala
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?