Ne jetez plus les vieux ballons !

  • Ne jetez plus les vieux ballons !
    Ne jetez plus les vieux ballons !
Publié le , mis à jour

La section rugby du collège Diderot à Massy fabrique des trousses en ballons pour aider la Serge Betsen Académie.

Les élèves de la section rugby du collège Diderot (Massy) se sont lancés dans la production de trousses d’écoliers en ballons usagers. La démarche n’est pas neuve. Leur responsable Lionel Quenardel a emprunté l’idée à « Kanpuche-Balopp », une ONG cambodgienne qui travaille déjà sur le recyclage des ballons de rugby. Mais lui a intégré la recette de cette transformation dans une entreprise pédagogique menée avec la Serge Betsen Académie (SBA), l’association fondée par l’ancien troisième ligne de l’équipe de France. La section Diderot, très reconnue par le monde du rugby, puisqu’elle a glané de multiples titres nationaux UNSS, est aussi devenue une véritable institution dans son établissement scolaire. Elle compte maintenant 120 élèves sur un total de 700 collégiens. C’est-à-dire que près de 20 % des jeunes scolarisés à Diderot fréquentent la section. « Et demain, ils vont tous se mettre à la couture », se marre Lionel Quenardel.

5 euros la trousse

Le but pour eux : maîtriser dans un premier temps toute la chaîne de production de ces trousses, qui deviendront aussi plus tard des portefeuilles et autres objets ordinairement confectionnés en cuir. Pour l’instant, ils s’appuient sur un partenariat solidaire avec des personnes âgées. Ce sont des « mamies » du coin qui cousent. Pour Lionel Quenardel, « c’est une façon d’intéresser réellement les élèves aux problèmes de la vie moderne, et de leur ouvrir une conscience éco-responsable. C’est tout bête mais ils recyclent le ballon avec lequel ils jouent. C’est très parlant pour eux. Et puis notre partenariat avec la Serge Betsen Académie les interroge également sur leurs besoins réels, en les comparant à ceux des enfants camerounais vers qui sont destinées ces fabrications ».

Depuis plusieurs années, sa section sportive mène une relation avec Serge Betsen et son académie. Grand amoureux de l’Afrique, Lionel Quenardel était déjà parti visiter les installations et apporter son concours au développement des villages de l’académie. Ses élèves enverront leur production pour que les enfants qui y suivent leur scolarité en retirent des subsides. « On parle de 4 000 ou 5 000 francs CFA, c’est-à-dire 5 ou 6 euros par trousse. C’est énorme comme moyens pour eux. À terme, on va exporter le savoir-faire de ces fabrications, pour que les jeunes Camerounais les confectionnent eux-mêmes. Car s’il y a un bien un lien entre l’Afrique de l’Est et l’Afrique de l’Ouest, c’est la vieille Singer à pédale de nos grands-mères. On trouve de ces machines partout, et le savoir coudre est généralisé. Il sera très simple pour eux de reproduire ces trousses. » Le rôle de la section Diderot dans cet avenir proche : fournir des ballons usagers aux élèves de la SBA. « Ne jetez plus les ballons usagers : envoyez-les nous », plaide le fondateur éco-responsable de cette section singulière (contact : 08 82 25 97 95 ou lionelquenardel@voila.fr). G. C.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?