Chambéry : faut pas gâcher !

  • Chambéry : faut pas gâcher !
    Chambéry : faut pas gâcher !
Publié le , mis à jour

Privés de possibilité d’accession en Pro D2, les Savoyards chercheront à se rapprocher d’une place de numéro un national dans l’optique de la phase finale du Jean-Prat en recevant des Mâconnais tout juste sortis de la zone de relégation.

Demi-finaliste malheureux dans la lutte pour l’accession au Pro D2 la saison dernière (le Soc n’avait cédé que dans les dernières minutes de la demi-finale retour à Aix-en-Provence, faute d’avoir su tuer la confrontation au match aller), les Savoyards ne font pas partie des six « élus » susceptibles de disputer la phase finale à six pour intégrer le monde professionnel. La raison ? Un manque dans le cahier des charges édicté par la FFR, qui concernait le centre de formation. « « C’est bien que la FFR anticipe certaines exigences pour les clubs amenés à monter, nous confiait voilà quelques semaines le manager Michel Ringeval. Mais le problème cette année a résidé au niveau du timing, puisque ce cahier des charges a été livré en avril, et stipulait qu’il fallait un centre de formation labellisé pour le mois de juin… Le nôtre ne va pas tarder à l’être, mais en attendant, nous ne faisons pas partie des candidats à la montée cette année. »

Ringeval : « Le titre de champion constitue un bel objectif »

De quoi créer une certaine frustration, et donc une démobilisation chez les joueurs ? N’allez surtout pas le croire ! « L’objectif d’un titre de champion de France demeure une belle chose, quand bien même le calendrier manque de cohérence. » De fait, l’objectif actuel des Chambériens consiste à terminer dans les deux premiers nationaux, afin de bénéficier du meilleur tableau possible pour les futures phases finales. Impossible ? Cela le serait, bien sûr, si Massy, Soyaux-Angoulême, Vannes, Nevers, Auch ou Bourg-en-Bresse n’étaient pas engagés dans la course à la montée… Reste que, derrière ces équipes, Chambéry fait plus que jamais figure de prétendant pour le Jean-Prat. Une raison supplémentaire de soigner ce match en retard contre Mâcon afin d’atteindre les 46, voire 47 points, et prendre une petite avance sur Tyrosse, Lille et bien sûr Aubenas, qui effectuera dans le même temps un déplacement périlleux à Strasbourg. Et quand bien même ces derniers seraient tentés de commettre un péché d’orgueil, il suffira de leur rappeler que ces derniers sortent d’une prestation poussive contre Strasbourg (quand bien même couronnée du bonus offensif) et surtout que les Mâconnais, qui viennent tout juste de vaincre Romans à domicile (une contre-performance des Drômois qui a coûté dans la semaine son poste à Olivier Nier), se déplaceront sans pression aucune. Ce qui ne les rend que plus dangereux...

Nicolas Zanardi
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?