Colomiers confirme, Albi décline

  • Colomiers confirme, Albi décline
    Colomiers confirme, Albi décline
Publié le , mis à jour

Colomiers confirme ses ambitions quand Albi enchaîne les déceptions. A noter la belle performance du CSBJ et le mental sans faille du TPR. Retour sur le début de la 17e journée du Pro D2.

Comme souvent depuis le retour de la trêve Colomiers sort grand vainqueur. Les Bleu et Blanc enchaînent une troisième victoire de rang et se hissent à la quatrième place du classement. Après une première mi-temps sans grandes envolées où les Perpignanais menaient même au score, 3-9, les Columérins ont fait la différence dans le deuxième acte. L’indiscipline des Catalans n’a pas été étrangère à leur défaillance. Avec un carton rouge et deux cartons jaunes, l’Usap a joué une majeure partie du deuxième acte à treize. Il n’en fallait pas plus pour mettre Colomiers sur orbite. Avec six essais en deuxième mi-temps, les hommes de Bernard Goutta n’ont fait qu’une bouchée de leurs adversaires (41-16). Seuls les Berjalliens peuvent en dire autant sur les six premiers matchs de la 17e journée. Avec trois essais à rien, le CSBJ n’a laissé aucune chance aux Audois. Très solides sur les fondamentaux, les hommes d’Alexandre Péclier ont lancé leur match avec un essai de pénalité avant la pause. Sérieux et réalistes, les Berjalliens n’ont jamais été inquiétés pour finalement s’imposer avec le bonus offensif 28-6. Si Narbonne n’a pas pris ce point supplémentaire, cette victoire suffit à leur bonheur. Longtemps menés au score, les Audois ont fini par revenir dans le match pour l’emporter 29-21. Les Albigeois pensaient avoir fait le plus dur, mais leur indiscipline a été fatale. Albi dégringole au classement et se complique encore un peu plus la tâche pour participer aux barrages. Narbonne passe devant son adversaire du soir.

Béziers et Mont-de-Marsan se sont fait peur

Les valeureux Tarbais ne se sont pas passés loin de l’exploit au stade de la Méditerranée. Accrocheur, le TPR a longtemps mené au score dans le premier acte, marquant même un essai dès la deuxième minute. Le 50 % de Roussarie a sans doute permis aux Biterrois de revenir dans la partie. L’ASBH s’impose finalement en fin de rencontre et reste en haut de tableau. Mont-de-Marsan ne pensait pas se donner des sueurs froides. En menant 20-0 à la pause, les spectateurs de Guy Boniface espéraient que leurs protégés allaient enfoncer leur voisin basque. Queneni, le BO s’est révolté et a infligé un 17-3 aux Montois dans le deuxième acte. Score final : 23-17 pour les Jaune et Noir, ouf.

Si Provence a fait le job, grâce à un Sylvain Bouillon réaliste (20 points), les Aurillacois continuent de décevoir hors de leurs bases. Les Cantaliens n’ont jamais su prendre la mesure de leurs adversaires qui ont bien géré l’ensemble de la rencontre. Aurillac n’a plus gagné à l’extérieur depuis la deuxième journée. Quentin Berthomé.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?