Lowe : Chelemard d’exception

  • Lowe : Chelemard d’exception
    Lowe : Chelemard d’exception
Publié le , mis à jour

L’ailier anglais brilla avant et après la guerre sous le maillot du XV de la Rose. Retour sur un destin d’exception.

L’international anglais Cyril Lowe est encore détenteur d’un record magnifique. Il a gagné quatre grands chelems en jouant tous les matches de son équipe. Une performance que seul Fabien Pelous a égalée en 2004. Lowe jouait ailier gauche avec le XV de la Rose, le club de Blackheath et l’université de Cambridge. Il était râblé et disposait d’un crochet dévastateur et son record d’essais (18 en 25 sélections) a duré… jusqu’en 1989, c’est dire s’il était un vrai talent. Mais le côté le plus extraordinaire de sa carrière, c’est qu’au milieu de ses quatre grands chelems (13, 14, 20, 21), il a interrompu sa carrière de sportif pour faire… toute la guerre de 14-18. Il fut un as de l’aviation avec neuf victoires à son actif et obtint à ce titre une décoration prestigieuse.

Imagine-t-on aujourd’hui, un joueur du Tournoi interrompre son parcours pour prendre les armes et passer quatre années sur les champs de bataille. Ce fut pourtant le destin de centaines de rugbymen du début du siècle. Il est d’ailleurs frappant de constater que Cyril Lowe fut aussi connu pour sa carrière de rugbyman que pour ses exploits d’aviateur. Il inspira d’ailleurs une série de romans populaires et un film intitulés « Biggles ». Il fit même des spectacles d’acrobaties aériennes en parallèle de sa carrière de rugbyman.

Jérôme Prévot
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?