6 Nations : retour sur les matchs du week-end

  • 6 Nations : retour sur les matchs du week-end
    6 Nations : retour sur les matchs du week-end
Publié le , mis à jour

Ce week-end a eu lieu la première journée du Tournoi des 6 Nations, le Midi Olympique livre une première analyse.

Angleterre - Ecosse

Comme toujours l’Angleterre a fait preuve d’une attaque puissante et sa défense a été quasiment impénétrable. Une victoire (13 - 9) remporté à l’extérieur, grâce à un travail d’équipe ainsi que de son leader, Billy Vunipola, qui a su combiner intelligence et puissance pour pénétrer les lignes ennemies, permettant ainsi à ses coéquipiers de marquer deux essais dont un transformé.

L’Écosse n’avait pas assez de puissance pour rivaliser, de plus son ouvreur, Russell, n’était pas spécialement dans ses bons jours. La force d’attaque des écossais était faible et mal organisée. On les a donc vus craquer lors de la deuxième mi-temps, essoufflés par le rythme imposé par les Anglais. Cependant on ne peut qu’admirer leur jeu valeureux, et ce, même s’il n’a pas abouti.

France - Italie

La tolérance est de mise cette semaine pour l’équipe Française. Si elle a remporté son match à Saint-Denis, contre l’Italie « dans la difficulté » (23 - 21), elle n’a cependant pas comblé toutes les attentes de ses supporters. Un jeu qui manquait de puissance et de changement de rythme selon Guy Novès qui se déclare très peu satisfait de la défense de son équipe. Rappelons cependant que c’était le premier match pour cette équipe nouvellement reconstruite. Rencontre qu’ils ont remporté, notamment grâce à une volonté de déplacer le ballon, permettant un match vivant et fluide.

Les Italiens, malgré leur défaite, ont su mettre en danger les Français en pratiquant diverses formes de jeu, tant au large que sur des groupés-pénétrants. Ils ont notamment récupéré de nombreux ballons et ont dominé dans les zones de rucks. À la surprise générale ils ont loupé de peu le geste le plus impérial de toute l’histoire du tournoi, quand Sergio Parisse tenta lui-même le drop de la victoire à la dernière seconde. Sans quoi, l’Italie aurait très bien pu gagner ce premier match du tournoi 2016, 19 ans après sa seule victoire sur le sol Français.

Irlande - Pays de Galles

L’Irlande ne fera pas un troisième Grand Chelem. Sa rencontre avec le Pays De Galles à Dublin s’est soldée par un match nul (16 - 16). Mais cela ne refroidit Joe Schmidt qui espère bien terminer dans la première moitié du classement.

Les deux équipes étaient d’un même niveau, jouant un match plein de suspens avec un score fusant en flèche. Les Irlandais ont dominé la première demi-heure en faisant reculer leur adversaire pour s’imposer 13 - 0 dès la 26e minute. Cependant la vapeur s’est renversée lors des mêlées qui ont relancé les joueurs du Pays De Galles. Ils ont remonté le score dès la 32e minute revenant à 13 - 10 dès la mi-temps, pour continuer sur cette lancée jusqu’à la 76e minute en s’imposant 13 - 16. Ce n’est qu’à 5 minutes de la fin que l’Irlande put égaliser les scores avec une dernière pénalité de Sexton. Cependant le Pays De Galles aurait pu l’emporter si son ouvreur, Rhys Priestland, n’avait pas manqué le drop du match à deux minutes de la fin. Caroline Perrault

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?