Willie Le Roux, nouvelle sirène des Sharks

  • Willie Le Roux, nouvelle sirène des Sharks
    Willie Le Roux, nouvelle sirène des Sharks
Publié le , mis à jour

Willie le Roux était la recrue star des Sharks pour le Super Rugby 2016. Et s’il portait pour la première fois le maillot du club de Durban face à Toulouse jeudi soir (victoire 17-31), bien malin celui qui pouvait déterminer que l’arrière international n’avait jamais évolué avec ses coéquipiers, tant la copie qu’il rendit fut excellente.

Comment ne pas remarquer le génie de Willie le Roux ? Car même dans une rencontre amicale, sans enjeu réel, l’arrière Sud-Africain a éclaboussé la rencontre de son talent. Impeccable sous les ballons hauts, propre dans ses relances et altruiste en attaque, l’international Boks a une nouvelle fois montré qu’il deviendrait rapidement l’homme à tout faire des Sharks. Placé arrière sur toutes les phases défensives, Willie le Roux a souvent suppléé April à l’ouverture, à chaque fois avec réussite. « Sur ce match les coachs nous avaient simplement demandé d’être une équipe. Mais au-delà de cette rencontre, cette tournée de présaison devait nous permettre d’ajuster et régler les derniers détails et assimilé les attentes du staff. Personnellement c’était mon premier match ce soir avec les Sharks donc j’avais envie de prendre mes marques. C’était une grosse bataille, les joueurs Français (N.D.R.L. Toulon puis Toulouse) ont bien joué, mais ça s’est déroulé comme je l’espérais. Je suis content, parce qu’en plus ça s’est bien passé et ce fut un vrai plaisir. ».

Une tournée pour se régler

Et s’ils affrontaient un Stade Toulousain de retour de trêve internationale, les joueurs entraînés par Gary Gold étaient venus avec la ferme intention de préparer du mieux possible leur saison qui démarrera le 27 février par un déplacement chez la Western Force. Plus sérieux que les joueurs du Stade Toulousain, les Sud Africains ont notamment surpris le public en prenant les points lorsqu’une pénalité dans les cordes de leur buteur du soir, April, leur était offerte par des Toulousains indisciplinés. « On savait qu’on devrait être prêts physiquement pour la rencontre, et on est content d’avoir rendu une telle copie, car les gars ont répondu présent tout au long de la rencontre. Ce soir de nombreux joueurs portaient pour la première fois le maillot des Sharks. Tout le monde a tiré dans le même sens, on savait que ce serait un match très physique, très accrocheur et on a réussi à relever le défi. Donc on est content de la performance collective. » Heureux d’avoir défendu pour la première fois le maillot des Natal Sharks, l’arrière international n’avait à la fin de la rencontre de mots que pour féliciter ses coéquipiers et la performance collective. Pourtant c’est bien lui qui avait, fort logiquement, été élu homme du match. Une première réussie pour celui qui devrait s’imposer, dès cette saison, comme l’un des rouages essentiels du XV des Sharks. Pierrick Ilic-Ruffinatti

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?