L'avis de Jacques Verdier : "Des Bleus solidaires"

  • L'avis de Jacques Verdier : "Des Bleus solidaires"
    L'avis de Jacques Verdier : "Des Bleus solidaires"
Publié le , mis à jour

Les Bleus, longtemps dominés mais jamais coulés, ont remarquablement su renverser la vapeur au cours du second acte.

Les conditions atmosphériques étaient telles que Français et Irlandais ne furent jamais en mesure de développer un jeu très chiadé, très construit sur fond de vagues offensives, ainsi qu’ils en formulent l’espérance. Mais le remarquable concernant les Bleus est encore de mesurer avec quel courage et quelle solidarité ils surent refaire le terrain après avoir été très largement dominés lors du premier acte. Dominés en mêlée – où Atonio laissa percer de sérieuses lacunes – mais aussi dans le grand mouvement du jeu où l’Irlande, sans génie mais avec persévérance, semblait réciter sa partition. « Il faut que nous ayons d’avantage confiance en nous », argua, non sans quelques apparences de raison,  Guy Novès à la mi-temps. Et de fait, lentement mais sûrement, les Bleus revinrent dans le match autrement que par la défense. Une mêlée retrouvée changea fondamentalement le cours de la rencontre – à preuve l’essai de Médard – et renforça cette solidarité et cette force de caractère qui pourraient bien être, à la réflexion, les deux pôles fondateurs de cette équipe au sortir de ce match.

Jacques Verdier
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?