Les hommes du week-end

  • Les hommes du week-end
    Les hommes du week-end
Publié le , mis à jour

Deuxième week-end du Tournoi des 6 Nations, nouveaux héros et grands espoirs ont guidé leurs équipes. Médard le sauveur, Jonathan Joseph le détonateur mais aussi Tommy Seymour en rebelle, voici les cinq hommes de cette deuxième journée.

Maxime Médard (France)

Même si plusieurs choix de l’arrière du XV de France pouvaient être discutables en première période, Maxime Médard a libéré les Bleus face à l’Irlande en inscrivant le seul essai de la rencontre (71e). Un essai qui est venu concrétiser la belle maîtrise française lors du second acte mais aussi ses initiatives personnelles bien plus tranchantes et efficaces. Le joueur du Stade toulousain a une nouvelle fois démontré que son talent pouvait être une arme décisive pour l’équipe de France.

Maxime Machenaud (France)

Entré en jeu à la 57e minute de jeu alors que l’équipe de France était menée de six points, le demi de mêlée du Racing 92 n’est pas étranger à la belle maîtrise des Bleus affichée en fin de rencontre. Dans une rencontre fermée, notamment en raison des conditions climatiques difficiles, il a su dynamiser le jeu tricolore en pesant autour des rucks. Ses initiatives ont gêné la défense irlandaise et il est logique de le retrouver en passeur décisif sur le seul essai français.

Jonathan Joseph (Angleterre)

Le trois-quarts centre du XV de la Rose est un phénomène. L’homme qui peut apporter le danger à n’importe quel moment. Il a, une nouvelle fois, été le héros de l’Angleterre alors que l’Italie se prenait à rêver d’un succès historique. Son équipe bousculée par des Italiens surprenants, il a intercepté une passe hasardeuse sur une tentative de relance adverse pour inscrire l’essai du K. O. avant de doubler puis de triplé la mise en seulement dix-neuf minutes. Il est l’homme qui a permis au XV de la Rose de se libérer totalement à Rome.

George North (Pays de Galles)

Le pays de Galles a tremblé sur ses terres du Principality Stadium devant une fière équipe écossaise. En sursis, avec seulement quatre points d’avance à dix minutes du coup de sifflet final, les Gallois retenaient leur souffle. C’est alors que la star George North arriva comme un boulet de canon au centre de l’attaque, lancé par une passe croisée de Dan Biggar. Le jeune ailier de 23 ans partait alors dans un slalom exceptionnel à pleine vitesse pour effacer un par un les défenseurs écossais. Une course folle pour inscrire son 26e essai avec le XV du Poireau et libérer tout un peuple.

Tommy Seymour (Écosse)

L’Écosse a fait mieux que résister au pays de Galles. Pourtant, l’équipe de Vern Cotter a dû faire sans son arrière Stuart Hogg, blessé en début de rencontre et contraint de quitter le terrain après trente minutes de jeu. Un véritable crève-cœur. Sans son génial arrière, le XV du Chardon a néanmoins poussé les Gallois dans leurs retranchements et l’ailier Tommy Seymour a parfaitement suppléé Hogg pour créer de l’incertitude dans la défense adverse. Auteur du premier essai écossais en début de rencontre en étant à la retombée d’une passe au pied dans l’en-but, il a été très sûr sous les ballons aériens très nombreux. Solide et dangereux, Tommy Seymour a pris une nouvelle dimension.

Nicolas Augot
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?