Toulon en fanfare

  • Toulon en fanfare
    Toulon en fanfare
Publié le , mis à jour

Toulon s’impose assez facilement dans l’Ain, 13-44, et revient à deux points de la première place et du Racing 92.

Par Pierrick Ilic-Ruffinatti et Nicolas Zanardi

Oyonnax — Toulon 13-44

Résumé de la rencontre

Toulon était venu avec la ferme intention de ramener le point de bonus offensif. Résultat ? Ils s’imposent très nettement, inscrivent cinq essais à un et réalisent le coup parfait Oyonnax. Supérieurs à leurs adversaires dès le début de la rencontre, les joueurs du RCT n’ont finalement jamais été inquiétés et ont pu mettre leur jeu en place. Face à eux les Oyomen semblaient amorphes et n’ont jamais réussi à sortir la tête de l’eau. Malheureusement pour eux ce match à Charles Mathon ressemblait au match de la dernière chance. Au soir de cette quatorzième journée, les joueurs de l’Ain sont treizièmes à déjà dix longueurs de la douzième place et devront rapidement se réveiller s’ils veulent s’éviter une triste fin de saison.

Homme du match

Ma’a Nonu - Le centre all black s’est enfin montré à la hauteur des attentes du club toulonnais. Présent au combat, Ma’a Nonu a surtout éclairé le jeu du RCT. Décisif sur le deuxième essai de son club, le double champion du monde, a en plus conclut sa belle prestation par un essai, inscrit après une interception de près de 70 mètres. Encourageant pour des Toulonnais qui rentrent dans la dernière ligne droite de leur saison

Essai de la rencontre

Jonathan Pélissié (23e) — Turnovers, ballon gratté par Steffon Armitage. Le ballon rebondit vers le capitaine du XV de France, Guilhem Guirado, qui au niveau de ses quarante mètres réalise une passe sautée pour Tom Taylor. Ce dernier donne à Thibault Lasalle qui tente de croiser avec Ma’a Nonu. Mais le centre néo-zélandais ne répond pas et prend le large. D’une double feinte de passe il élimine Silvère Tian et progresse jusqu’aux quarante mètres adverses avant de fixer Quentin Étienne au contact et de servir à James O’Connor qui sert sur un plateau Jonathan Pélissié qui inscrit le deuxième essai toulonnais.

Fiche Technique

À Oyonnax – Dimanche à 16 h 30 – 12 400 spectateurs

Arbitre : M. Gaüzère (Côte basque Landes)

Évolution du score : 7-0, 10-0, 17-0, 17-3 (MT) ; 17-6, 24-6, 27-6, 34-6, 34-13, 41-13, 44-13.

OYONNAX > 15.Étienne ; 14.Tian, 13.Yobo, 12.Martin (22.Hansell-Pune 39e), 11.Codjo ; 10.Robinson, 9.Cibray (cap.) (21.Blanc 66e) ; 7.Gunther, 8.Ma’afu (19.Wannenburg 23e), 6.Fa’asavalu (20.Missoup 49e) ; 5.Ursache, 4.Metz (18.Power 66e) ; 3.Guillamon (23.Clerc 61e), 2.Jenneker (16.Maurouard 49e), 1.Delboulbès (17.Tonga’uhia 61e).

TOULON > 15.O’Connor ; 14.Tuisova, 13.Bastareaud, 12.Nonu (20.Michalak 73e), 11.Habana (21.D.Armitage 67e) ; 10.Taylor, 9.Pélissié (22.Escande 73e) ; 7.S.Armitage, 8.Vermeulen, 6.Fernandez-Lobbe (cap.) (19.Smith 61e) ; 5.R.Taofifenua, 4.Lassalle (18.Suta 61e) ; 3.Chilachava (23.Saulo 51e), 2.Guirado (16.Natriashvili 61e), 1.Chiocci (17.Menini 51e).

TOULON : 5E Bastareaud (5e), Pélissié (22e), Habana (54e), Nonu (60e), Natriashvili (70e) ; 5T Pélissié (6e, 23e, 54e, 61e, 71e) ; 3P Pélissié (17e, 59e), Michalak (80e).

OYONNAX : 1E Tonga’uhia (67e) ; 1T Robinson (67e) ; 2P Robinson (36e, 51e)

Carton jaune : Gunther (29e)

Blessés : Ma’afu (genou), Martin (épaule).

Les buteurs

Pélissié 2P/2, 5T/5 ; Michalak 1P/1 ; Robinson 1T/1, 2P/2

Les meilleurs

À Toulon : Pélissié, Vermeulen, Fernandez-Lobbe, Nonu, Lassalle ; À Oyonnax : Fa’asavalu, Robinson, Wannenburg.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?