Lyon a patienté

  • Lyon a patienté
    Lyon a patienté
Publié le , mis à jour

 Maladroit, le Lou s'est heurté à une belle résistance en défense des Aurillacois, qui ont craqué en fin de match et encaissé trois essais dans les dix dernières minutes.

LYON - AURILLAC 38 - 3

RESUME

Lyon débutait fort. Le leader monopolisait la balle et marquait par le demi de mêlée, Nicolas Durand, qui jouait vite une pénalité à la main près de la ligne adverse (6e). Après que Fearns oubliait de servir Arnold pour un essai tout fait (12e), Lyon ajoutait une pénalité par Potgieter pour créer l'écart (10-0. 19e). Mais de nombreuses fautes de main, et la bonne défense adverse, l'empêchait de concrétiser sa domination. Une pénalité de Renaud permettait aux visiteurs d'y croire encore à la pause (10-3). En deuxième période, Lyon ne laissait pas le doute s'installer. Après que Paea tuait le match (50e), il faisait craquer son adversaire dans les dix dernières minutes pour s'envoler vers un nouveau large succès à domicile. Il est plus que jamais sur la voie royale pour la montée en Top 14.

LE FAIT DU MATCH

Si le Stade Aurillacois a bien résisté à Lyon, il a souffert en mêlée. Le premier essai est venu d'une pénalité dans ce secteur. Dans le premier acte, il concéda quatre pénalités et perdit un ballon sur son introduction. La deuxième période ne débuta pas mieux. Lyon récolta deux nouvelles pénalités en mêlée à cinq mètres de la ligne (43e, 44e). Au final, dans un match marqué par de nombreuses fautes de main, la défaillance dans ce secteur a coûté cher à Aurillac.

L'ESSAI

Paul Bonnefond venait de marquer le troisième essai, synonyme de bonus offensif. Son compère du centre, Hemani Paea, héritait d'un ballon a priori anodin et perçait au beau milieu de la défense. Il prenait ensuite de vitesse les deux derniers défenseurs pour assurer le bonus offensif et s'offrir un doublé.

LE JOUEUR

Après avoir détendu les Lyonnais en marquant un premier essai en force (50e) qui permettait à son équipe de s'échapper au score, Hemani Paea signait un doublé plein de vista à l'entrée des dix dernières minutes pour confirmer qu'il est bien un des fers de lancer de l'attaque lyonnaise.

 

LES MEILLEURS

Durand, Puricelli, Tuifua, Paea, Bonnefond, Attoub ; Adriaanse, Kemp

 

FICHE TECHNIQUE

À VENISSIEUX (Matmut Stadium) - jeudi 20h45 - 6 406 spectateurs.

Arbitre : M. Dufort (Côte Basque Landes)

Evolution du score : 7-0, 10-0, 10-3 (mt), 17-3, 24-3, 31-3, 38-3

 

LYON: 5 E de Durand (6e), Paea (50e, 72e), Bonnefond (69e), Nalaga (79e). 5 T de Potgieter (6e, 50e, 69e, 72e, 79e). 1 P de Potgieter (19e)

AURILLAC: 1 P de Renaud (23e)

Carton jaune : Datunashvili (33e)

 

LYON: 15. Loursac (22. Regard 67e) ; 14. Arnold, 13. Paea, 12. Bonnefond, 11. Nalaga ; 10. Potgieter, 9. Durand ; 7. Puricelli (cap) (19. Cerqueira 73e), 8. Fearns (21. Tison 70e), 6. Bonnaire ; 5. Basson (18. Ghezal 53e), 4. Tuifua ; 3. Attoub (23. Tui 63e), 2. Paulo (16. Mapusua 70e), 1. Du Preez ( 17. Mavinga 33e-38e, 56e)

Non entré en jeu : 20. Lorée

AURILLAC: 15. Renaud ; 14. Jeudy, 13. Lilomaiava (21. Colliat 50e), 12. Kemp (cap), 11. Luatua ; 10. Nanette, 9. Adriaanse ( 20. Bouyssou 70e) ; 7. Briatte, 8. Maninoa (18. Ostberg 65e), 6. Roulin ; 5. Datunashvili ; 4. Corbex (19. Maituku 47e, 8. Maninoa 72e); 3. Alvès (23. Sery 58e), 2. Catanzano (16. Leiatua 50e), 1. Escur (17. Fabro 70e) 

Non entré en jeu : 22. McPhee 

LES BUTEURS

Potgieter 5T/5, 1P/1

Renaud 1P/2

 

Fiatte Sébastien

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?