• L’exploit Biarrot !
    L’exploit Biarrot !
Publié le / Modifié le
Pro D2

L’exploit Biarrot !

Superbe victoire des Basques du B.O, qui sont les seconds à faire tomber les Biterrois à la Méditerranée cette saison après Lyon. Ils mettent ainsi fin à une série de huit victoires consécutives de l’ASBH à domicile. Biarritz enchaîne un second succès consécutif et prend ainsi cinq longueurs d’avance sur la zone de relégation. Le gros coup de cette journée de ProD2. L’ASBH reste elle, troisième du championnat et devra se relever jeudi à Perpignan.

BEZIERS – BIARRITZ : 25-26 (MT : 15-23)

À Béziers – Vendredi 19 heures – 5220 spectateurs

Arbitre : M. Rosich (Armagnac-Bigorre)

Évolution du score : 0-7, 0-10, 5-10, 8-10, 8-13, 15-13, 15-16, 15-23 (M.T) ; 18-23, 25-23, 25-26

Béziers : 3E Ramoneda (13e), Brison (29e), Barrere (59e) ; 2T Munro (29e, 59e) ; 3P Munro (23e, 50e, 73e)

Carton jaune : Gmir (72e)

Biarritz : 2E Ngwenya (1e), Davies (40e) ; 2T Lucu (1e, 40e) ; 4P Lucu (7e, 27e, 34e, 73e)

Cartons jaunes : Clément (37e), Placines (48e)

Non entrés en jeu : 22. Baby, 20. Magnaval, 23. Dallery

BEZIERS > 15. Puletua ; 14. Gmir, 13. Gerber, 12. Chevtchenko (21. Max, 60e), 11. Peyras-Loustalet ; 10. Munro, 9. Bisman (20. Valentine, 57e) ; 7. Ramoneda (19. Massot, 66e), 8. Meité (22. Bourdeau, 73e), 6. Barrère ; 5. Battye (cap.), 4. Lambey (18. Lokotui, 68e) ; 3. Brison (23. Stragiotti, 60e ; Brison, 73e), 2. Fualau (16. Pinto Ferrer, 45e), 1. Lafon (17. Fernandes, 60e)

BIARRITZ > 15. Hamdaoui ; 14. Ngwenya, 13. De Luca, 12. Dachary (21. Gimenez, 76e), 11. Davies ; 10. Le Bourhis, 9. Lucu (cap.) ; 7. Placines, 8. Roumat (19. Latierro, 73e), 6. Guiry (17. Lourdelet, 46e, Guiry, 50e) ; 5. Hewitt (18. Fono, 73e), 4. Lund ; 3. Van Staden, 2. Levi (16. Ruffenach, 55e), 1. Clément (Lourdelet, 60e, Van Staden, 77e)

LES BUTEURS : Munro : 2T/3, 2P/2 ; Lucu : 2T/2, 3P/6

LES MEILLEURS A Béziers Ramoneda, Brison, Barrère ; à Biarritz Ngwenya, Davies, Roumat, Guiry, Van Staden, Levi, Lund

BEZIERS vs BIARRITZ : 25-26

RESUME

Chassé-croisé à la Méditerranée. Cueillis à froid par l’essai d’Ngwenya survenu après quatorze secondes de jeu, les Biterrois ont couru après le score durant tout le premier acte. Avant de prendre l’avantage au score à la demi-heure de jeu, grâce à deux essais, qui ont récompensé leur ambition dans le jeu et leur refus de tenter les pénalités. Mais le B.O à de la ressource. Les Basques profitent des largesses défensives adverses pour reprendre les devants avant la pause. Malgré deux échecs au pied de leur buteur, Maxime Lucu (3 sur 5 en première période). Déterminées à produire du jeu, les deux formations refusent d’user du pied et se rendent coup pour coup ballon en mains. À deux reprises en supériorité numérique, l’ASBH domine le second acte mais ne parvient pas à scorer à cause d’une multitude de fautes techniques. Jusqu’à l’heure de jeu et l’essai inscrit en force par Barrère. Béziers repasse en tête et la pluie fait son apparition. Mais la course-poursuite n’est pas terminée. Le B.O, supérieur en mêlée et dans le défi physique, insiste au près dans l’axe. Et récolte une pénalité transformée par Lucu, qui offre le succès aux visiteurs. Une victoire d’un point, méritée. Le triomphe du caractère et de la solidarité.

LE TOURNANT

Le carton jaune (37e) du pilier biarrot, Stéphane Clément, très sévère, fait du bien… Au B.O ! Contradictoire, mais révélateur de la fébrilité biterroise. En supériorité numérique, Béziers relâche son attention et se fait surprendre sur une action anodine. Tout le monde se regarde et personne ne plaque Davies qui va à l’essai. Inconcevable ! À cause de son attentisme, l’ASBH se fait punir une nouvelle fois par les Basques, après la réalisation supersonique d’Ngwenya qui est arrivée dans des circonstances identiques. Permettant ainsi à Biarritz de réaliser un break de huit points avant la pause, alors que les locaux avaient réussi à inverser la physionomie du match. Solide, le B.O n’encaissera que trois points à quatorze contre quinze. Le second carton jaune de Placides, coutera lui sept points à son équipe.

LE PLUS BEL ESSAI

Takudzwa Ngwenya dépasse le mur du son. L’ailier biarrot a inscrit l’essai le plus rapide de la ProD2 cette saison, après seulement quatorze secondes de jeu. Sur le coup d’envoi Biterrois, Meité va au contre dans les airs. Le ballon rebondi en avant, personne ne parvient à le contrôler, jusqu’à ce qu’Ngwenya ne le ramasse. L’international américain place alors une accélération foudroyante, qui laisse tous ses adversaires sur place. Parti de ses trente mètres, l’ailier supersonique ne sera jamais repris. Dégageant une impression de vitesse hallucinante. Ngwenya a marqué son cinquième essai de la saison et porté un coup de massue aux Héraultais. Dont ils ne se relèveront jamais réellement.

L’HOMME DU MATCH

Bertrand Guiry. L’intéressé n’est pas le plus puissant des flankers du championnat, loin de là (1m92 et 100kg) ! Mais quelle activité et quelle classe ballon en mains. Le numéro 6 biarrot a réalisé une prestation trois étoiles à la Méditerranée, brillant par son activité aux quatre coins du terrain. Malgré son gabarit modeste, il trouve toujours le moyen d’avancer au contact grâce de très bons appuis dans les petits espaces. Très à l’aise techniquement, Guiry a multiplié les offload pour assurer la continuité du jeu basque. Tour de contrôle dans les airs, il fut également précieux en touche. Bertrand Guiry n’est pas le Biarrot qui a le plus brillé ce soir. Tapis dans l’ombre, il fut par contre essentiel à son équipe.

Par Julien Louis

Réagir