Cotter, enfin vainqueur

  • Cotter, enfin vainqueur
    Cotter, enfin vainqueur
Publié le , mis à jour

L’Écosse a brisé sa malédiction. Elle a mis fin à une série de neuf défaites consécutives dans le Tournoi, et avec la manière. Cotter a ouvert son compteur.

Le Résumé

Enfin, Vern Cotter a gagné un match du Tournoi. Les Écossais ont mis fin à une série de neuf défaites consécutives, avec panache en plus. Ils ont marqué trois essais à l’extérieur, tous le fruit de belles séquences. Ils ont joué avec plus de rythme que les Italiens, puissants mais moins rapides et moins adroits. Les Ecossais ont trouvé plus de décalages. Ils ont réussi à l’emporter malgré deux cartons jaunes, à Weir et à Nel contre zéro à leurs adversaires : ça doit vouloir dire quelque chose. Et en plus leur mêlée a excellé.

Le fait

Les Écossais ont fait une démonstration… en mêlée. Sept pénalités pour eux dans cet exercice. Une performance inhabituelle pour eux, surtout face à l’Italie dont ce fut longtemps l’atout principal.

Le tournant du match

Peut-être le premier essai qui sembla briser le moral des hommes de Brunel. Une longue phase terminée par un travail remarquable de Hogg en bout de ligne : léger retour intérieur et passe au sol pour Barclay lancé comme un obus.

La plus belle action

Les trois essais écossais furent beaux. Citons le dernier car il fut marqué à quatorze après le carton jaune de Nel. Un double balayage au large exécuté avec précision et sang-froid et conclu par Tayor, Hogg et Seymour.

L’homme du match

Difficile de sortir un joueur du collectif écossais, pourquoi pas le pilier droit Nel. Si la mêlée écossaise fut dominatrice, elle lui doit forcément quelque chose et son carton pour en avant volontaire ne prêta pas à conséquence. Mais il se trouvera toujours des Italiens pour dire qu’il poussait en travers.

Les meilleurs

Barclay, Nel, Hogg, Seymour, Hardie pour l’Écosse ; Campagnaro, Odiete, Fuser pour l’Italie.

LA FICHE TECHNIQUE

A Rome, Samedi 15h 30

Ecosse bat Italie 36-20 (17-10)

65 000 spectateurs

Arbitre : M. Peyper (Afrique du Sud)

ECOSSE 3 E Barclay (10e), Hardie (17e), Seymour (78e) ; 3 T Laidlaw (10e, 17 e, 78e), 5 P Laidlaw (26e, 47, 53e, 58e, 65e).

Carton jaune : Weir (61e, anti jeu), Nel (76e) en avant volontaire.

ITALIE : 2 E Ghiraldini (31e), Fuser (62e) 2 T Haimona (31e, 62e), 2 P Haimona (8e, 50e)

ITALIE15. Odiete ; 14. Sarto, 13. Campagnaro, 12. Garcia (23. Pratichetti, 76e), 11. Bellini ; 10. Haimona (22. Padovani,73e) , 9. Gori ; 7. Zanni, 8. Parisse (cap.), 6. Minto (20.Van Schalwyk,68e); 5 Furno (19. Bernabo,37e), 4. Fuser ; 3 ; Cittadini (18.Castrogiovanni 58e), 2. Ghiraldini, (16.Giazzon,58e) 1. Lovotti (17.Zanusso,58e). 

ECOSSE15. Hogg ; 14. Seymour, 13. Bennett (22.Horne,64e), 12. D. Taylor, 11. Visser (23.Lamont,73e) ; 10. Russell, 9. Laidlaw  (cap.); 7. Hardie, 8. Wilson (20.Strauss, 68e), 6. Barclay (18. Low,80e) ; 5. J. Gray, 4. R. Gray ; 3 ; Nel, 2. Ford (16. Mc Inally,64e) , 1. Dickinson.

Non entré en jeu :  17. Sutherland,  21. Hidalgo-Clyne.

Jérôme Prévot
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?