Castres : quel exploit !

  • Castres : quel exploit !
    Castres : quel exploit !
Publié le

 Porté par un Benjamin Urdapilleta hallucinant, les Castrais se sont imposés chez l'un des cadors européens. Ca se fête !

Le résumé du match

Hâché, âpre et disputé dans un stade aux trois-quarts vide, ce match entre le Racing 92 et le Castres olympique n'a fait grimper personne aux rideaux. Sévèrement battus dans le Tarn au match aller (34 à 8), les coéquipiers de Dan Carter s'étaient promis une revanche sur leurs terres, face aux champions de France 2013. Pour avoir joué à la « baballe » en première période, pour avoir déplacé le ballon devant le rideau défensif du CO et s'être montrés particulièrement indisciplinés dans le combat au sol, les Franciliens ne furent jamais en mesure de prendre le meilleur sur une équipe castraise pourtant privée de Richie Gray et Alex Tulou, soit ses deux meilleurs joueurs. Très forts dans le combat au sol et portés par un très grand demi d'ouverture, les Castrais ont pris le score dès le début de match pour ne plus jamais le lâcher. Battus à domicile par Clermont la semaine dernière (28 à 17), les hommes de Christophe Urios prennent une sacré revanche ! L'épouvantail du Top 14 est tombé !

Le fait du match

Cette rencontre anodine à bien des égards, disputée devant 6000 spectateurs courageux et lamentablement coincée dans l'interstice laissé libre par le Tournoi des 6 Nations, aura néanmoins fait des victimes dans les rangs franciliens. Viciblement sonné, Henry Chavancy dut quitter la pelouse au bout de onze minutes. Il fut imité une poignée de temps plus tard par son capitaine Dimitri Szarzewki, vraisemblablement touché à la cuisse. Ces deux hommes là rejoindront Eddy Ben Arous (cartilage cotes) et Teddy Thomas (ischio-jambiers), jusqu'ici considérés comme les seuls blessés de l'effectif.

L'homme du match

Huit points, 100 % de réussite dans ses tirs aux buts et une passe décisive pour Julien Caminati : à Colombes, l'ancien maître à jouer d'Oyonnax a livré une prestation parfaite, permettant à son équipe d'oublier la dernière contre-performance face à Clermont et de croire à nouveau en la qualification. Bravissimo, senor « Urda » !

Le plus bel essai

Il est l'oeuvre de l'impétueux Julien Caminati ! A la 30eme minute, les Castrais font le siège de l'en-but francilien depuis déjà un long moment. Capo-Ortega, Rallier et Beattie font tour à tour reculer la défense du Racing 92, pourtant considérée comme l'une des meilleurs du Top 14. Après un nouveau point de fixation, la balle sort vers l'Argentin Benjamin Urdapilleta. D'un coup de pied subtilement dosé, le demi d'ouverture castrais adresse une passe décisive à Caminati, esseulé dans l'en-but adverse. Sublime !

Les meilleurs

Urdapilleta, Vialelle, Rallier, Capo Ortega, Caminati et Caballero à Castres ; Carter, Imhoff, Rokocoko et Chauveau pour le Racing 92

La fiche technique

A Colombes
Samedi 20h45

6433 spectateurs
Racing 92-Castres : 9-13

Arbitre : M. Attalah (Franche-Comté)
Evolution du score : 0-3, 3-3, 3-10 (mi-temps) ; 3-13, 6-13, 9-13 (score final)

Racing 92 > 15. Goosen ; 14. Imhoff, 13. Chavancy (21. Rokocoko, 21e), 12. Carter, 11. Andreu ; 10. Talès (20. Dulin, 64e), 9. Chauveau (20. Phillips, 61e) ; 7. Nyanga, 8. Masoe, 6. Le Roux (19. Claassen, 77e) ; 5. F. van der Merwe (18. Dubarry, 68e), 4. Carizza ; 3. Tameifuna (23. Ducalcon, 59e), 2. Szarzewski (cap.) (16. Lacombe, 39e), 1. Brugnaut (17. Khingashvili, 45e)

Castres > 15. Palis ; 14. Caminati, 13. Vialelle (22. Combezou, 69e), 12. Lamerat, 11. Smith ; 10. Urdapilleta, 9. Kockott ; 7. Faasalele, 8. Beattie (19. Babillot, 39- 40e) (18. Babillot, 49e), 6. Caballero ; 5. Capo-Ortega (cap.) (19. Desroche, 39- 40e) (19. Desroche, 75e), 4. Samson ; 3. Wihongi (23. Lazar, 55e), 2. Rallier, 1. Tichit (17. Sione, 55e)

Castres > Points : 1 E Caminati (30e) ; 1T/1, 2P/2 Urdapilleta (5e, 44e) ; 0P/1 Kockott
Non-entrés en jeu : 16. Béziat, 20. Seron, 21. Dumora
Blessés : Capo-ortega (saignement), Beattie (sonné)

Racing 92 > Points : 3P/3 Carter (24e, 49e, 67e) ; 0 DG/1 Goosen
Non-entré en jeu :

Marc Duzan
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?